Une sérénade rien que pour mes beaux yeux !

Geneviève Moures, Mounia et Jeff Joseph me mettent à la fête

Aujourd’hui, c’est la Ste Geneviève, nous dit le calendrier. Mais je n’ai pas besoin de date pour faire sa fête à mon amie, Geneviève Moures et c’est réciproque. L’autre jour, elle m’a offert une vraie sérénade avec Mounia, Jomy et Jeff Joseph. Flash back sur un moment inoubliable !

[Not a valid template]

Je viens d’arriver en Martinique et pour ma première sortie, je me rends à l’invitation de mon amie, la plasticienne Geneviève Moures, au diner organisé en mon honneur dans son appartement de Ravine Vilaine. Je vais vous parler bientôt de la plasticienne Geneviève Moures, qui a fait du papier son matériau de prédilection. D’elle, j’évoque aujourd’hui l’amie, la sœur, témoin et complice de tant de moments de… vérité !

Et de sacrés soirées chez elle, qui ne reçoit pas banalement, jamais. Je sais qu’elle me réserve quelque chose et mon imagination va bon train… Un collier de fleurs en papiers à porter dès mon arrivée et à conserver en souvenir ? Une table éphémère qui va changer d’aspect tout au long du diner ? Un arbre qui aura, depuis ma dernière visite, poussé dans son salon ? Hum, je ne sais pas…

Je sais par contre qu’à coup sûr, je vais rencontrer Jomy Germont, son frère et complice en musique, dont le piano garantit l’ambiance des soirées. Je suis sure aussi que le piano beige sera toujours à la même place, de même que la sculpture en clous, œuvre de jeunesse de cette artiste originale, sensible et douce, spirituelle et inspirée, toujours créative et soucieuse de faire plaisir. Être son amie est un bonheur et je suis sure que sa réception ne peut être que grandiose !

En effet, à peine ai-je ouvert la porte qu’ils ont commencé à chanter : Mounia ,Jeff Joseph et Jomy, le frère de Geneviève et son complice en musique. Il y avait très longtemps que je n’avais pas revu Jeff, leader charismatique du célèbre groupe, Les Gammaks. Quand à Mounia, je correspond à distance avec elle et me réjouis de la retrouver là, chez notre amie que nous adorons toutes les deux.

Fiche qu’il faut que ces amis là m’aiment pour m’avoir concocté un tel accueil, avec une mélodie et des paroles créées pour moi. Vous ne trouvez pas ça super vous ? Moi, ça me fait fondre. Inutile de vous raconter mon état alors.

Merci à eux tous, pour cet accueil chaleureux, original, inoubliable.

Et enfin, merci à toi, Geneviève, pour ces retrouvailles autour de ton petit plat, préparé avec amour, phrase que nous ne sommes que trois au monde à comprendre, toi, Moune et moi. Privilège de vieille amitié, vous permettez ?