Antikamitisme en Europe ! football : Les singes du stade…

Bon anniversaire mon fils !

Je te souhaite un stade sans haine

Munyahni Dennis Kenzo Mikael, aujourd’hui, il y a 17 ans que le bonheur et l’optimisme ont pris ton visage et ton nom. Et moi depuis ce 3 décembre là, je regarde le monde à travers tes beaux yeux. C’est pour toi que je le veux propre, en plus d’être beau. C’est pour cela qu’il faut abolir l’antikamitisme. Maintenant.

Depuis que tu tiens sur tes jambes, tu transformes en ballon de foot tout ce que tes pieds touchent. Tu shootes à tout va et depuis que tu sais le dire, tu veux être footballeur professionnel… Comme Thierry Henry, comme Lilian Thuram, Marcel Desailly, Bernard Lama, Christian karembeu, Bernard Diomede, Patrick Viera, Sylvain Wiltord, ces fantastiques joueurs Antillais et Africains qui ont brandi la coupe du monde de Football gagnée en 1998 par la France, alors si fière de son équipe Black/Blanc/Beur…

Tu avais 7 ans, mais tu connaissais par cœur leur parcours et leurs performances. Oui, doudou, on peut dire que tu es une encyclopédie en matière de foot, puisqu’on peut te demander qui a tiré le 7ème but de la 4ème coupe d’Afrique, tu répondras les yeux fermés, en précisant à la suite de quelle action et à quelle minute précise du jeu ce fameux but a été marqué. Cela m’a toujours impressionné et j’ai toujours pris ton désir au sérieux.

Aujourd’hui tu sais que n’est pas Ronaldinho qui veut, pour avoir fréquenté assidument durant des mois le centre de formation de jeunes footballeurs Kenza Mariste de Dakar (dont ta tatie Jocelyne Béroard a accepté d’être l’une des marraines ainsi que ta marraine à toi, Régine Féline) où tu as fais, hélas trop tardivement, l’apprentissage sur le terrain. Aussi, tu as renoncé à faire carrière dans le foot et tu t’apprêtes à prendre le chemin des studios. Mais tu sais que tu seras toujours footballeur dans ton cœur, quoi qu’il arrive, et tu n’attends qu’une chose, c’est de pouvoir transmettre à tes fils ta passion.

Et je t’y encourage car quelle noble passion que le sport, n’est-ce-pas ? C’est tellement formidable, ces grandes messes où tout le monde communie dans l’attente de la performance, l’exploit, la victoire, le but !? Mais alors… Que se passe-t-il depuis quelques temps sur les stades, qui fait que je pourrai me réjouir que tu aies changé ton plan de carrière ?

C’est que je ne supporte pas l’idée que tu puisses devenir l’un des plus grands dans ce sport que tu adores, que tu puisses te présenter sur une pelouse pour faire un match et qu’au lieu des vivats que tu mérites, tu sois accueilli par des bananes jetées avec mépris sur le terrain, dans ta direction et des cris des singes, des banderoles racistes et des gestes d’insultes.

Pas parce que tu auras manqué ton tir ou ta passe, non. Uniquement parce que ta peau est noire…

kkk_et_footjpg.jpg

Cela se passe comme ça de nos jours, sur les stades européens, comme EN ESPAGNE…

Comme ils l’ont fait en Espagne à Samuel Etoo,
le Lion indomptable contre une sanction ridicule !

EN FRANCE…

Comme quand des joueurs s’y mettent comme ici l’image fort parlante du buteur de l’Olympique lyonnais Milan Baros,

antikamitisme_foot.jpg

…filmé entrain de se pincer le nez et mimant des gestes ressemblant à ceux de quelqu’un qui subit une odeur repoussante, face au joueur Camerounais de Rennes !

EN ALLEMAGNE…

Comme le Ghanééen Gérald Asamoah, premier joueur noir à revêtir le maillot de l’équipe nationale allemande

…qui s’est fait traiter de « cochon noir » lors d’un match par Roman Weijebfeller, gardin du Dortmund en Allemagne

EN BELGIQUE…

Comme le congolais Zola Manumona qui a quitté le FC Brussels

…parce que Johan Vermeersch, le président du Club lui aurait dit de « penser à autre chose qu’aux arbres et aux bananes » !!

Hé Messieurs les Nègres, interdiction de répliquer, surtout, hein ? Bon !

Ces hommes que l’on insulte impunément sont reconnus comme étant parmi les meilleurs du monde dans leur milieu. Imaginons ce que peut ressentir un joueur qui subit déjà la tension d’un match de haut niveau, lorsqu’il lui faut gérer ça en plus ?

Personnellement, je ne comprends pas qu’ils n’arrêtent pas carrément le match. Et je le leur reproche. Au nom de leur éducation, de la confiance de leurs partenaires, des engagements avec leur club, de leurs contrats à respecter, pour l’honneur du jeu et pour plein d’autres belles et bonnes raisons, ils restent là à subir ça et pour moi, c’est insupportable de les voir ainsi humiliés et continuer de jouer. ILS AURAIENT DU QUITTER LE TERRAIN, sur le champ, à charge pour la FIFA de régler le problème.

Je n’imagine même pas ce qui se passerait si on attaquait ainsi des joueurs qui seraient, je ne sais pas moi… Juifs par exemple. Imaginez que le champion juif arrive sur le terrain et qu’on lui déroule des bannières avec la croix gammée comme on le fait pour les Noirs, qu’on lui brandit à la face des étoiles jaunes, qu’on le traite de noms d’animaux, de sale juif, de youpi, que sais-je encore ? Vous voyez, VOUS qui me lisez actuellement, vous ne pouvez même pas l’imaginer une seconde, n’est-ce-pas ? Il serait resté sur le terrain ? Tous les officiels du foot, du pays, de la politique, des arts ne seraient-ils pas montés au créneau pour s’offusquer, s’indigner, se désolidariser, dénoncer et condamner, voir attaquer en justice et réclamer -et obtenir- réparation ? Mais je vous garantis que tous les stades où cela aurait pu se passer aurait été fermés et les auteurs de ces exactions sévèrement punis par la loi, la presse, le public, le monde !

Et si c’étaient des joueurs blancs qui étaient ainsi hués sur des stades en Asie, en Afrique, en Papouasie, aux cris de « sales blancs », pensez vous vraiment que les Européens continueraient d’aller jouer là-bas ? Non, mais…

Allons, allons, on se calme, Imaniyé. Doucement sur le pavé glissant, comme dirait mon défunt et regretté frère Hugues (Paix à son âme). On est obligés de se calmer, car il semblerait qu’il soit interdit pour ces joueurs insultés de répliquer. Les supporters, qui acceptent très bien d’être les témoins passifs des racistes, risquent de ne pas apprécier leur riposte !

C’est bien ce qui arrive en ce moment même à Aliou Cissé, et Malm, attaqués en justice par des supporters qui leur reprochent leur réaction spontannée…

…lors de la rencontre de Ligue 2 entre Nîmes et Reims, le 7 novembre dernier. Aliou Cissé et Malm disent avoir été les victimes ‘’d’insultes racistes et des cris de singe ’’émanant de la tribune où se trouvent les trois groupes en question’’. ‘’Les joueurs se sont alors dirigés vers les supporters, franchissant le cordon de sécurité, pour les insulter et les inciter à venir en découdre avec eux, geste à l’appui’’, explique l’avocat des trois groupes de supporters Maître Roch-Vincent, qui n’ont pas supporté l’insulte. Ohhhhh les pov petits, comme ils ont été choqués, olala, ils n’ont pas du en dormir de la nuit, allant jusqu’à porter plainte ! Et dire que des avocats vont les défendre pour tenter de faire condamner et ‘casquer’ les joueurs ! Et dire que des juges devront se prononcer non sur l’action de racisme à leur égard (ce qui eut été normal), mais sur leur réaction ! C’est le monde à l’envers, là ! Tchiiiiiiiip !

A ceux que cela ne suffirait pas, ce reportage en anglais nous montre les humiliations subies par les joueurs noirs, partout ! Admirez la tension messieurs dames, et pour finir, METTEZ VOUS A LEUR PLACE. A ce moment là, vous, qu’auriez vous fait ???

Il faut vraiment que cela cesse. Vous ne croyez pas ?

Hein ? Comment ? Ah Ouiiiiii, d’accord ti doudou, je finis avec ça !
Ce n’est pas le jour ? Aujourd’hui c’est TON jour, et ta vieille manman ne respecte rien !
Le gâteau ? Ah oui, le gâteau, aïe ! Avec tout ça, j’ai bien failli l’oublier, dé ! J’y vais, j’y vais, tout de suite, là même. Le temps que tu retiennes ton souffle pour les bougies, et je serai revenue.
Nonononononon…., je ne vais pas retourner à l’ordi après pour parler encore de la souffrance du peuple noir…
Ouiiiii, je te dis, pro-mis. Ce sera tout pour aujourd’hui.
Ton cadeau ? Ben c’est une surprise et crois moi, cette année, ce ne sera pas encore un ballon du foot, nan !

2 comments on “Antikamitisme en Europe ! football : Les singes du stade…”

  1. imaniye dit :

    Chère tatie sdf
    Comme tu le vois, il y a un buzz (oh, si léger) sur le site que tu as ciselé pour ta copine chérie, puisque ton commentaire est signé de moi ! Mais graoul ! MOON le lira et sait qu’il vient bien de sa tatie chérie.
    Tu remarqueras aussi un autre buzz dans la col de droite, que je te laisse découvrir, histoire de te dire que t’as encore du boulot sur « notre » site héhé !
    Ceci dit, j’en profite pour te remercier de tout ce que tu fais pour Moon et moi depuis le premier jour où tu es devenue notre famille.
    Nous t’aimons et sommes liés à toi à jamais.
    Ta soeur
    Imaniyé (la vraie celle-là)

  2. imaniye dit :

    Moon, je ne sais pas quel cadeau ta manman chérie a bien pu te faire, tant son imaginaire est vaste…mais je suis sure d’une chose, il fut magnifique! je suis loin de toi en ce jour de tes 17 ans, et le regrette vraiment, mais je n’ai qu’a me souvenir des bons moments que nous avons partagé, des rires partagés, de ta tête quand tu perdais à ce jeu de carte que tu avais inventé pour les delestages, de ta tristesse parfois dans les moments difficiles, de tes explosions de joie devant ta super bete de la mort ( traduction: un trés performant PC) de tes grands discours sur ta jeune vie , bref, Moon, j’ecris bien Moon et non pas Mun, je te souhaite une merveilleuse année à la veille de ton départ pour ta terre natale qui te manque tant! Mets à profit ce que ce vieux continent Afrique a pu t’apprendre, tes parents, tes amis, tes taties, dont j’ai l’honneur de faire partie…garde toujours ton regard clair et perçant, reste à l’écoute, partage, sois un amoureux de la vie,
    avec tout mon amour
    ta tatie sdf

Comments are closed.