Antikamitisme : La Mauritanie aussi ! Mais pourquoi tant de haine ?

Mais qu’est-ce qu’on leur a fait ?

En évoquant la tragédie du Darfour hier, j’ignorais que le 28 novembre célébrait un triste anniversaire. Ma copine Té m’en a fait part en me transmettant ce document que je livre à votre appréciation… En Mauritanie aussi, qui vient à peine d’abolir l’esclavage, les Noirs sont maltraités. Pourquoi ???

racisme_d_etat_en_mauritani.jpg

Déclaration de presse des FLAM :
28 novembre, journée de deuil national

Le 28 Novembre ne peut plus jamais être ce jour d’optimisme symbolisant la renaissance à la dignité et à la liberté pour toutes nos populations, noires et arabo-berbères confondues.

Depuis le 28 novembre 1990, ce grand jour de libération du colonialisme français s’est transformé en un Jour de douleur et de grande souffrance, un Jour de larmes, un Jour de deuil, de tristesse pour toute la communauté négro-africaine et plus particulièrement pour tous ceux et toutes celles qui ont perdu des êtres chers.
L’Etat mauritanien a pendu dans la nuit du 27 au 28 novembre 1990 à Inal 28 militaires parce qu’ils étaient Noirs et non Arabo-berbères :
1 – l’Adjudant-chef Abdoulaye DJIGO
2 – 1ére classe Samba Baba NDIAYE
3 – 1ére classe Samba Oumar NDIAYE
4 – 1ére classe Ibrahima DIALLO
5 – 1ere classe Mamadou Hamadi SY
6 – Sergent Mbodj Abdel Kader SY
7 – 2éme classe Samba Demba Coulibaly
8 – 2éme classe Demba DIALLO
9 – 1ére classe Amadou Saïdou THIAM
10 – 1ére classe Mamadou Oumar SY
11 – 1ére classe Abdarahmane DIALLO
12 – 1ére classe Mamadou Ousmane LY
13 – Caporal Mamadou Demba SY
14 – Soldat Alassane Yéro SARR
15 – Caporal Amadou Mamadou BAH
16 – Sergent-chef Lam Toro CAMARA
17 – Sergent chef Souleymane Moussa BAH
18 – 2éme classe Oumar Kalidou BAH
19 – Sergent Amadou Mamadou THIAM
20 – Sergent Samba SALL
21 – 2éme classe Abdoulaye Boye DIALLO
22 – 1ére classe Cheikh Tidiane DIA
23 – 2éme classe Samba Bocar SOUMARE
24 – 1ére classe Moussa NGAÏDE
25 – 1ére classe Ciradio LÔ
26 – 1ére classe Demba Oumar SY
27 – Sergent Adama Yero LY
28 – Caporal Djibril Samba BAH

Ces 28 Négro-mauritaniens ont été pendus par « leurs frères d’armes » dans la nuit du 27 au 28 novembre 1990 au camp d’Inal (situé du Nord-ouest de la Mauritanie) pour fêter le 30ème anniversaire de l’indépendance de notre pays.

Les Forces de libération africaines de Mauritanie, par devoir de mémoire et exigence morale, demandent solennellement à toutes celles et à tous ceux qui aspirent à l’unité de notre pays, la Mauritanie, à toutes celles et à tous ceux qui croient scrupuleusement au respect des droits humains :

● de faire désormais de la journée du 28 novembre, un jour de deuil à la mémoire des victimes du racisme et du chauvinisme d’Etat mauritanien.
Que ce jour soit pour nous un jour de Grande Communion avec toutes les victimes de la barbarie raciste anti-noir exprimée par le Système fasciste mauritanien.
Ce jour, chacune et chacun doit consacrer une minute de silence à la mémoire de nos Martyrs. Le jour où le peuple mauritanien sera libéré de la domination du Système raciste et chauvin la journée du 28 novembre sera consacrée à la commémoration officielle des Martyrs.

En attendant, nous demandons à toutes les Mauritaniennes et à tous les Mauritaniens épris de justice et d’amour pour l’humain et pour notre pays de ne plus jamais participer aux cérémonies commémoratives de l’indépendance de la Mauritanie organisées par le régime raciste mauritanien.

● de demander à l’Union africaine et à la Commission des Droits de humains des Nations Unies d’exiger des autorités mauritaniennes la restitution des dépouilles des pendus du 28 novembre 1990 à leurs familles respectives pour que celles-ci puissent procéder à leurs enterrements selon nos traditions et faire enfin le deuil de leurs défunts membres.

● de demander aussi à l’Union africaine et à la Commission des Droits de humains des Nations Unies d’exiger l’arrestation et le jugement des auteurs et des commanditaires de cette barbarie raciste qui continuent de vivre impunément en Mauritanie.

● de favoriser la création d’un « Comité pour la journée des Martyrs Négro-mauritaniens » (C.J.M.N.M.) qui commencera dés à présent à réunir des fonds destinés à la construction d’un « Mémorial des pendus du 28 novembre 1990 » dans un lieu symbolique après la libération de la Mauritanie du Système chauvin et raciste. Ce mémorial symbolisera tous les Martyrs Négro-mauritaniens.

La lutte continue !
Stockholm Le 28 novembre 2008
Le département de la communication des FLAM
Contact : Kaaw Touré Tel: 0046-736720453
Tout sur cette triste situation en Mauritanie sur le Site du mouvement : www.flamnet.net

_________________________________________________

ANTIKAMITISME ?

Terme inventé par Séku Mâga pour qualifier le racisme spécifique contre les personnes dites de « race » noire, et qui seraient prétendument les descendants de Kam, fils de Noé, maudit par son père et réduit à être l’esclave de ses frères Sem (d’où le mot antisémitisme) et Japhet. Cette légende de la malédiction de Kam a permis de justifier l’esclavage, la traite et la déportation des Noirs.

Image : Couverture d’un livre témoignage d’une victime du racisme organisé, en vente sur amazone.

4 comments on “Antikamitisme : La Mauritanie aussi ! Mais pourquoi tant de haine ?”

  1. MOHAMED dit :

    bonsoir … ou bonjour c’est rélatif :=)

    heureux de voir votre réponse.

    en faite en Mauritanie la situation est un peu spéciale , il y a pas de racisme en Mauritanie mais il y en avait et le pays vit toujours ses conséquences :
    la Mauritanie est composée de quatre ethnies (les Maures , les Pulaars , les Soninkés , les Wolofs) toutes ces ethnies sont ‘noires’ sauf celle des Maures qui est Arabo-berbere ,elle représente les deux tiers de la population Mauritanienne elle est divisée en deux sous-ethnie ( les Bidanes et les Haratines ) , et c’est ici qu’on doit piocher … les Haratines sont les descendants des esclaves des Bidanes , mais ils appartiennent tous les deux à la meme race .
    bien que l’esclavage est aboli depuis 50 ans en 1960 date de l’indépendance du pays , mais ces effets existent toujours et sont rémarquables , d’ailleurs le premier ministre est un Haratin , le president du Senat l’est aussi , mais la majorité de ces ‘ex-esclaves’ vit toujours des conditions difficiles dans des quartiers marginaux et des bidons-villes de la capitale … ça c’est le premier problème!

    le second : en 1990 apres une courte guerre Mauritano-sénegalaise , l’armée Mauritanienne a expulsé des milliers de mauritaniens en disant qu’ils sont d’origine sénégalaise ( le Senegal l’a fait aussi de son coté ) … ce gouvernement a été renversé par en coup d’etat en 2005 et depuis ce moment là ,ces refugiés ou expatriés commencent à rejoindre le pays et recuperent leurs bien ,mais ils ont du mal a integrer la vie normale de la population!!

    en conclusion :

    -la Mauritanie vit toujours les conséquences de son passé , les traces de l’esclavage et du racisme (des deux cotés) … mais il y en a plus …
    – on peut pas parler d’Antikamétisme en Mauritanie car les noirs y occupent les postes les plus importants et aussi parce qu’il il y a pas de blanc au vrai sens du mot en Mauritanie .
    -les deux flancs extrémistes : Baathistes Arabes soutenus par les pays du moyen-orient d’un coté et les FLAM soutenus par la France d’un autre coté essayent de créer une propagande pour s’en servir a des fins politiques.

    peut être que ce message est un peu flou car j’ai essayé de tout compresser , mais en tout cas j’y reviendrai inchaAllah!

    Bonne année!

  2. imaniye dit :

    Très classe, Mohamed, de venir nous éclairer ainsi ! Merciiii.

    Et puisque vous semblez vous y connaître, aidez nous à comprendre les origines, les effets et les conséquences réelles de ce drame…

    Pour commencer dîtes nous si oui ou non les Noirs sont victimes d’antikamitisme en Mauritanie. Comment et pourquoi ?

    Merci de nous permettre d’agrandir notre esprit…

  3. MOHAMED dit :

    salut !!

    je sais pas vraiment quelle est ‘nationalité’ de ce site , ni son arrière plan idéologique ou ethnique mais :

    avant de projetter des théories , faut bien s’assurer des informations sur lesquelles ces théories sont basées.

    les soldat executés en 87 et non en 90 etait executés comme d’autres soldats (Baathistes en 86 , Le commando Kader en 82 ) après des tentatives de coups d’etat echoués et des procès militaires marathoniste et non justes (mes parents y etaient des avocats des militaires)…. ça on doit l’avouer !

    c’est un crime , mais pas raciste , le crime raciste est celui commis en 89 (l’affaire des déportés) … mais de l’autre coté on doit aussi savoir que FLAM est une organisation RACISTE et responsable de plusieurs attaques et meurtres à Nouakchott et dans la zone de la vallée ….

    bon , j’y reviendrai là dessus …. je dois quitter now , j’ai classe !!

  4. sdf dit :

    Suite à ton message sur le Darfour…encore un objet de désespérance, et pourtant les choses changent, tout doucement…Obama est le président élu des Etats Unis d’Amérique, alors gardons espoir dans le sens des vrais combats.

Comments are closed.