Barel Coppet fait pleurer la biguine…

Adieu, Monsieur le Professeur

Le maestro Barel Coppet est mort… Toute la Martinique a appris la nouvelle avec beaucoup de tristesse, car avec lui disparait le maitre de la clarinette sans laquelle la biguine n’est pas tout à fait les couleurs d’antan…

Barel Coppet joue et chante au cours de l’émission « Hommage à Barel Coppet » de Mano Lutoby en septembre 1994 sur la défunte télé Caraïbe Internationale… »Mwen ni an loto nèf », sa composition.

Pas un joueur de clarinette de l’île qui ne soit passé par chez lui, pour  recevoir les précieuses leçons. Et si des femmes jouent aussi bien que les hommes de nos jours sous nos cieux, c’est grâce à lui. Barel enseignait en effet non seulement la clarinette, mais aussi le saxophone, l’accordéon et aussi le solfège. Il est le jeune frère de deux monstres de la musique martiniquaise, Honoré et Hurard, qui ont laissé des œuvres célèbres au patrimoine. Mais il avait su se faire un prénom, lui, le plus jeune mais non le moins talentueux.


… Ce jour là, il avait demandé à Régine Féline d’interpréter une chanson qu’il a composée avec Maurice Jallier, « Ciel d’Hawaï »

Ses funérailles se préparent déjà, les clarinettistes de l’île ont rendez vous mardi soir à la Maison de la Culture du Lamentin, théâtre du « Festival de la Clarinette » auquel il a grandement contribué, pour préparer la grande veillée qui aura lieu à Fort-de-France vendredi.

J’y serai, pour honorer la mémoire d’un grand musicien, et aussi d’un homme d’une gentillesse sans égale, d’une grande générosité, que l’on n’est pas prêt d’oublier…

Ah Ami Barel, après l’avoir si grandement honorée toute ta vie durant, voila que ce soir, tu fais  pleurer la biguine. Tchiiiiippp…

6 comments on “Barel Coppet fait pleurer la biguine…”

  1. gaelle dit :

    un oncle formidable et adorable
    un membre du trio clan copel s’en est allé

  2. Cécile Floride dit :

    Clarinettiste Guyanaise, je suis très touchée par le départ de ce grand artiste. Toute jeune, je jouait « Mwen ni an loto nèf » à la clarinette. J’ai la gorge serrée d’apprendre qu’il est parti..

  3. Patrick Claude dit :

    C’était mon grand oncle (le frère de mon Grand père du coter de ma Mère).

    J’ai pleurer de joie quand je l’ai vu dans le film Simeon et je pense a lui très fort…………………………..

  4. Philippe - Paris dit :

    C’est un grand homme et un grand ami qui est parti rejoindre les anges sa clarinette à la main…
    Barel était la gentillesse même, un grand érudit et un beau père formidable…
    Longtemps mettrons les larmes à sécher sur mes joues…

Comments are closed.