Culte de la maigreur ou… manque d’intelligence ?

Les baleines leur disent ut !

Le top model Kate Moss fait encore parler d’elle, pour cette fois faire l’éloge de la maigreur. Mais les femmes normales ne vont pas se laisser faire, qu’on se le dise ![Not a valid template]
On dirait qu’il y a une planète terre et une planète… mode ! Sur la planète terre, il y a des femmes de toutes les couleurs et aussi de toutes les tailles, puisque tout le monde sait et voit que le poids et les formes des humains varient avec le temps, le mode de vie et d’alimentation, etc. Mais sur la planète monde « personne ne veut de grosses dans la mode » disait récemment l’un des plus grands créateurs de mode et employeurs de  ces femmes anorexiques, Karl Lagerfeld, pourtant ancien gros lui-même… Et le clou vient d’être enfoncé par (quelqu’un à qui la cocaïne a du couper définitivement  l’appétit ?) Kate Moss.

Voir ici ses déclarations : « Rien n’est aussi bon que la maigreur »…

Inutile de dire les effets ravageurs de telles déclarations auprès des adolescentes dont ces top sont les modèles de beauté ! Mais enfin quoi ? Qu’est-ce-qu’elles s’imaginent ces femmes squelettiques auxquelles les créateurs accordent le statut de belles ? Que leurs genoux qui jouent des castagnettes, leurs côtes apparentes, leur colonne vertébrale qui traverse leur dos comme une ligne de chemin de fer, leurs bras que l’on croit incapable de tenir un bébé tellement ils sont malingres ou encore leurs seins de garçons pubères nous font envie ? C’est ça le… modèle qu’on devrait suivre ? Non, mais, franchement…

Ce diktat de la mode dans la société occidentale nous donne des gaz, surtout nous les femmes d’origine africaine et toutes celles dont les formes sont souvent comme leur coeur, généreuses ! Ras le bol de l’avis de ces faiseurs de mode qui voudraient nous voir porter des vêtements immettables, importables, improbables, créés pour des squelettes vivants dont la vie sur les podiums ressemble à un dessin animé pour nous qui la contemplons parfois, depuis le monde réel…

Mais bon, on n’est pas obligés d’être des fashon-addict non plus et heureusement. Que ces nanas gardent leur pillules coupe-faim dans leur sac Gucci et nous, rions de cette histoire qui fait le tour du net par mails interposés et qui parvient à moi aujourd’hui même où je me dis que décidément, je préfère vivre sur la planète terre avec mes rondeurs, que sur la planète mode, royaume de la maigreur où, apparemment, on n’aime pas tellement les femmes !

"Il y a quelques temps, dans une ville en France, une affiche, avec une jeune
fille spectaculaire, sur la vitrine d'un gymnase, disait : « CET ÉTÉ VEUX-TU
ÊTRE SIRÈNE OU BALEINE ? »
 Une femme d'âge moyen, dont les caractéristiques physiques ne sont pas
connues, a répondu à la question publicitaire en ces termes :
Chers Messieurs : Les baleines sont toujours entourées d'amis (dauphins,
lions marins, humains curieux). Elles ont une vie sexuelle très active,
elles ont des baleineaux très câlins qu'elles allaitent tendrement. Elles
s'amusent comme des folles avec les dauphins et s'empiffrent de crevettes
grises. Elles jouent et nagent en sillonnant les mers, en découvrant des
lieux aussi admirables que la Patagonie, la mer de Barens ou les récifs de
Corail de Polynésie. Les baleines chantent très bien et enregistrent même
des cd's. Elles sont impressionnantes et n'ont d'autres prédateurs que
l'homme. Elles sont aimées, défendues et admirées par presque tout le monde.

Les sirènes n'existent pas ! ET si elles existaient elles feraient la file
dans les consultations des psychanalystes parce qu'elles auraient un grave
problème de personnalité « femme ou poisson ? ». Elles n'ont pas de vie
sexuelle parce qu'elles tuent les hommes qui s'approchent d'elles. Ils
feraient comment d'ailleurs ?! Donc elles n'ont pas non plus d'enfants.
Elles sont jolies, c'est vrai, mais isolées et tristes. En outre qui
voudrait s'approcher d'une fille qui sent le poisson ? Moi c'est clair, je
veux être une baleine !

PS : À cette époque où les médias nous mettent dans la tête l'idée que
seulement celles qui sont minces sont belles, je préfère profiter d'une
glace avec mes enfants, d'un bon dîner avec un homme qui me fait vibrer,
d'un café avec des gâteaux avec mes amis. Avec le temps nous gagnons du
poids parce qu'en accumulant tant d'information dans la tête, quand il n'y a
plus d'autre emplacement, il se redistribue dans le reste du corps, donc
nous ne sommes pas grosses, nous sommes énormément cultivées.. A partir
d'aujourd'hui quand je verrai mes fesses dans un miroir je penserai, mon
Dieu, que je suis intelligente..."
__________________________________

Ecoutez le chant des baleines à bosse et des baleines franches, ici...

Voir l'image dans son contexte :
www.koreus.com/modules/news/article6508.htm