Des jours gras pas comme les autres dans les Antilles en crise !

Pas de carnaval !
Entre 2008 et 2009, le vent a tourné…

Il y a exactement un an, des groupes à pieds défilaient joyeusement dans les rue de Fort de France, à l’occasion du carnaval 2008… Aujourd’hui, lundi gras 2009, les foules défileront accompagnées par les tambours de la colère !

MARDI GRAS 2008 : UNE FOULE EN LIESSE…


La foule en liesse chante « Van lévé » de Grantien Midonet… Le vent se lève… Prémonitoire ?

Le jour du mardi gras, tout le monde s’habille de rouge et descend au carnaval… Voici le type de foule qui défilait l’année dernière dans les rues de la capitale et du pays. A l’époque, la vie était pourtant déjà dure… Mais comme chaque année, le carnaval tombait à pic pour relacher pression et tension accumulée durant l’année écoulée.

MARDI GRAS 2009, UNE FOULE EN COLERE…

Voici le type de foule qui défilera aujourd’hui…
La couleur rouge et les tambours seront cette fois ceux de la colère !

Après avoir tergiversé, après avoir annoncé vouloir le maintenir à tout prix, la ville de Fort de France qui accueille le plus gros du carnaval de l’île a décidé de l’annuler cette année, suite au tollé provoqué par cette décision pour le moins choquante ! La ville s’était justifiée en disant que les groupes seraient sortis sans autorisation et qu’il fallait prévoir le défilé pour éviter au maximum troubles et débordements !

Mais peut être que les gens sont plus responsables que les gens de la ville veulent bien le croire, car personne n’a imposé de carnaval improvisé après que la ville, revenue à la raison, ait décidé de l’annuler.

Par respect pour la lutte populaire actuellement menée, pour les négociateurs actuellement sur le font, pour la mémoire du Jacque Bino… Et ben, on l’a échappé belle ! Je fais partie de ceux qui pensent qu’il serait honteux de faire la fête dans un moment d’une telle gravité.