Emeutes à Fort-de-France : Des bandes organisées… trop bien organisées !

Une organisation trop professionnelle ?

Comment des « jeunes casseurs » ont-il pu se procurer un tracteur pour défoncer une devanture de boutique pour la piller ? Voici un témoignage qui en dit long sur l’organisation quasi professionnelle de ces bandes cagoulées qui voudraient discréditer le mouvement syndical. Merci à Philippe D. et Stephen L. de me l’avoir confié…

« J’ai assisté de visu hier soir au « cambriolage » d’un centre commercial ! Une sacré bande ORGANISEE de jeunes casseurs et de moins jeunes superviseurs.Technique imparable, cris de G.I., tenue de Rambo cagoulés sous des casques de motard.

Tout d’abord, des éclaireurs à moto parquent leur engin non loin du centre (c’est ce premier mouvement qui attira mon attention car près de chez moi) et viennent à pied « renifler » le terrain.

Tout est ok. Petit coup de GSM.

Une voiture, blanche style police banalisée, arrive tous feux éteins et se gare en position de dégagement en un point où la fuite est possible vers plusieurs directions.

Plusieurs motos arrivent pétaradant et « larguent » un escadron de cagoulés qui se précipite dans le centre tandis que les « éclaireurs » bloquent la route avec des chariots.

Les motos partent dans toutes les directions et deviennent les « guetteurs » tandis qu’arrivent deux autres voitures qui se garent en quinconce de la première.

Un silence lourd de certitudes précède une forte explosion et une épaisse fumée.

« GO, GO, GO… » crie un des guetteurs un long moment après.

Et aussitôt c’est la débandade : deux, trois,… dix (hommes et femmes – à entendre leur voix) cagoulés accourent les bras chargés d’objets, de vêtements,… qu’ils jettent dans les coffres des voitures.

Il n’est que 22 heures et c’était la première vague sur le centre commercial…

Les détonations et autres cavalcades ont durés jusqu’à 03:00 du matin. Je me revois à Caracas en 1970… »

_____________________________________________

CETTE NUIT…

les violences se sont déplacées en commune !

Une vingtaine de véhicules auraient été incendiés, des feux de poubelle allumés et des magasins du Lamentin ont été pillés, comme le montre cette vidéo amateur, tandis que Fort-de-France, sécurisé, connaissait une nuit plutôt calme, après le couvre-feu qui ne dit pas son nom sollicitté par le Préfet de Martinique hier…

__________________________________________________

BONUS : SOLIDARITE INTERNATIONALE

Signez la pétition londonnienne pour l’égalité et la justice sociale
dans les Départements Français d’Outre-Mer :

http://www.petitiononline.com/mod_perl/signed.cgi?carib09