Evo Morales, un président en grève de la faim…

Il reste sans manger pendant 6 jours !

Pour contraindre le Congrès à fixer une date pour les prochaines élections législatives et présidentielle prévues par la nouvelle Constitution du pays, Evo Morales, le président bolivien n’a pas hésité à faire une grève de la faim passée sous silence… Il a arrêté hier !

[Not a valid template]

Ca y est, Evo Morales a abandonné sa grève de la faim, qu’il a entamée en compagnie d’une douzaine de militants et mouvements sociaux boliviens, tel que cela nous est relaté ici… Dans cet article, le journal Le Monde fait allusion aux prétentions électorales de Morales, mais ne dit mot sur l’une de ses motivations les plus importantes, la discrimination dont les peuples autochtones péruviens sont victimes sur leur propre terre.

Lire ici sur Yahoo.com et également ici sur HSN-info des articles qui résument assez bien cet aspect du combat du premier président Bolivien issu d’un peuple autochtone.

Pourquoi je vous raconte ça ? Bon d’accord, en croquant la Cola, il n’a pas souffert à proprement parler de la faim, mais quand même, le fait qu’un Président d’un pays de ce monde entre en grève de la faim, cela représente un évènement dont on aurait du entendre parler non ? Moi, je suis tombée sur l’info par hasard et j’ai halluciné… C’est tout juste si ce n’est pas dans la rubrique « chiens écrasés »…

Parce que vous êtiez au courant, vous ? Hé ben l’info, des fois, faut vraiment aller à la pêche pour l’avoir, lorsque dans le même temps, on est abreuvés de caprices idiots de stoks de stars en stuc…