Géronimo : Mais fichez lui (enfin) la paix !

Rendre la dépouille de Géronimo aux siens : une question de morale !

Que la Paix soit enfin avec toi, O grand chef Geronimo ! Aujourd’hui, j’écris pour joindre ma voix au concert de celles qui demandent aux dirigeants américains de rendre ta dépouille aux tiens, afin que tu puisses enfin reposer en paix…
[Not a valid template]
Le grand Géronimo : mort en captivité loin des siens et de sa rivière
, son âme errante attend de trouver la paix…

Ah la la… Il y a un monde entre la morale que les gouvernants du monde prônent et leur moralité sur le terrain. Hier, nous évoquions le cas du Dalaï Lama, le pape du boudhisme tibétain, condamné à un exil perpétuel… Et voici que l’actualité récente nous fournit encore un exemple très frappant. Il se trouve qu’aujourd’hui, en Amérique, le peuple Apache est obligé d’entamer une action en justice pour que l’âme de son chef, le grand Géronimo, puisse enfin reposer en paix.

Chaque peuple a ses us et coutumes, n’est-ce-pas ? A chacun sa culture et ses rites, ses mystères et ses choix. Chez les Apaches, peuple de Géronimo, (des Amérindiens en fait, propriétaire des terres avant la colonisation et leur génocide) la mort a ses rituels. Selon les croyances de ce peuple aussi respectables que d’autres, il en est un que l’âme de Géronimo doit nécessairement accomplir pour retrouver la paix : sa dépouille doit reposer près de la rivière qui l’a vu naitre, à l’endroit précis où son nombril a été enterré. C’est comme ça.

Et il se trouve des gens de son peuple, dont les descendants directs du grand chef indien invincible alors même que vaincu, pour croire fermement qu’il n’a pas encore trouvé la paix à ce jour. Sa mort en déportation à des kilomètres de là où il se devait d’être en fait une âme errante. Les raisons qui empêchent la restitution de sa dépouille aux siens sont parfois délirantes. Cet article du monde (très émouvant par ailleurs) nous les détaille ici…

Je ne sais pas pour vous mais, tout de même ! Quelque soit la différence qu’il puisse  y avoir entre cette croyance et mes croyances, en tant que descendante de peuples qui ont vécu la tragédie d’une déportation les privant de leurs propres cultures, de leurs propres rituels dans les choses de la vie, je suis sure d’une chose : La dépouille de Géronimo doit être rendue aux siens, sans condition et sans discussion. Pour des raisons qu’il ferait insulte à la conscience et à la morale de rappeler ici, n’est-ce-pas ?

On peut durant 1000 ans parler de respect sans jamais le connaitre. Ne croyez vous pas que cet homme a droit, par respect, au retour à son peuple, ce dont il a supplié Lincoln quand il a senti venir la mort et que celui-ci lui a refusé. ? Ce même Lincoln qui l’avait fait défiler en grande tenue dans une parade pour l’humilier d’après lui ! Mais sa majesté naturelle imposa le respect le plus total au peuple. Il est même devenu par la suite, le symbole de la dignité dans l’armée américaine, comme raconté dans l’article précité.

En ce temps là, Lincoln et tout ce qu’il défendait ont gagné. Et aujourd’hui, qui va gagner, Lincoln toujours ou bien la Morale ?

L’Amérique qui a élu Obama l’autre jour, doit être vigilante sur la décision que la justice prendra, suite à la plainte portée par la famille. Elire Obame, c’est super, quelle belle leçon pour le monde ! Et là, que dire de cette belle occasion qu’elle a de lui donner aussi une bien belle leçon de Morale, hein ?!

______________________________

Pour voir  l’image dans son contexte : www.museumsyndicate.com/item.php?item=28588

One comment on “Géronimo : Mais fichez lui (enfin) la paix !”

  1. yoann dit :

    salut juste pour te dire , je partage ton avis , meme si ton texte est plein d erreur , ce n est pas lincoln mais roosevelt, meme si la bataille contre les apaches a commence aavant lincoln, cette bataille a finit en 1886 , lincoln etait depuis longtemps mort et enterre,, le president qui a le plus utilise geronimo , pour  » faire passer du bon temps au peuple » c est theodore roosevelt, et lui meme a interdit a geronimo a voir une derniere fois les montagnes oú ce dernier etait ne.

    Je tiens a continuer a dire que je partage ton idee, sur le fait qu il est important que lepeuple apache puisse enfin avoir une reconnaissance de sa culture et de ses coryances.

    Merci.

Comments are closed.