Locks : Laissez nos cheveux grainés tranquille !

On est presque 2000 sur Facebook, à le dire…

Le groupe créé sur FB suite à l’affaire du Jeune Noé à qui on voulait faire couper ses locks au lycée grossit de jour en jour. Dé baptisé depuis et renommé de façon plus positive, il entend bien ne pas être un groupe pour rien ! Parmi nous des militants actifs et passionnés des cheveux naturellement grainés, comme Zala dont la mission est de couronner les têtes de beaux cheveux bien crépus ! Wouéééé…

« De toutes façons, c’est ou eux, ou nous… » Nous, c’est tout vu !

Il y a des milliers de groupes qui se créent sur Facebook tous les jours. Des groupes pour toutes sortes de choses. Mais celui que des milliers de gens rejoignent actuellement a bien l’intention de concrétiser sa mobilisation. C’est ce dont témoignent les nombreuses réactions, la participation aux débats et le courrier que je reçois où, de partout dans le monde, des personnes de tous âges, de toutes couleurs, de toutes religions  écrivent pour dire qu’ils pensent comme nous que le fait d’exiger de nos enfants ou de nous-mêmes, porteurs de locks que nous coupions nos cheveux pour recevoir comme c’est le cas de Noe, un enseignement à l’école publique, constitue un réel danger pour notre liberté.

Au départ, le nom du groupe était : « Lyannaj contre l’interdiction des locks où que ce soit ». Après concertation, les membres ont préféré cette nouvelle appellation : « Lyannaj pour le droit de porter des locks et toute autre coiffure ». Parmi ceux qui ont adhéré au groupe, pas mal de militants donc, dont des coiffeurs,  des boutiques de produits spécialisés, et certaines personnes qui ont fait du cheveux de Noir une spécialité. C’est le cas de Zala qui vous invite aujourd’hui à un de ses ateliers Tortille.

J’adore ! J’aurai bien aimé, si j’avais été plus près d’elle (elle qui voyage beaucoup pour remplir sa mission dans des ateliers dans pas mal d’endroits) me laisser tortiller les locks par ses mains expertes. Hélas, je dois me contenter de ma propre expérience pour discipliner ma chevelure rebelle au peigne et au diktat de l’autre. Mais si vous avez cette chance, n’hésitez pas à vous faire bichonner la vôtre, hein ?

______________________________________

Plus d’infos sur Zala :
Dans son atelier, Zala rend sa fierté au cheveu crépu ou frisé