Lundi 25 août : 10 bonnes raisons de pardonner à la Sénélec

ON N’A PAS CE QU’ON AIME ?
AUTANT AIMER CE QU’ON A !

8 heure du matin, délestage ! On a, une fois de plus, toutes les raisons d’en vouloir à la Sénélec. Mais, comme on ne peut pas faire autrement que subir les pannes, si on essayait au moins d’y trouver de bons côtés !

delestage
(DR)

1 : On dispose d’un repos forcé.

On se sent tout con quand on est parti avec grand balan pour faire ce boulot urgent et qu’on se retrouve dans l’incapacité à le faire… On n’a rien prévu d’autre… S’en suivent quelques minutes de désœuvrement, propices ou préludes au repos, finalement. C’est à nous de choisir à quoi nous allons consacrer ce temps pas perdu pour tout le monde !

2 : On peut se consacrer à d’autres choses utiles et agréables.

C’est dans ces moments là que l’on remarque les traces sur la vitre, qu’on se souvient qu’on a un ourlet à faire depuis longtemps, qu’on se rappelle qu’il faut absolument réparer le goutte à goutte de la cuisine…
Mais c’est l’heure aussi de se bichonner, chose que nous n’avons jamais le temps de faire, n’est-ce-pas ? Se faire les mains, les pieds, s’épiler, prendre un bain chaud, chépa moi…. Toutes ces choses qui nous font nous sentir délicieusement bien dans notre peau après. Hé ben voilà, c’est le moment. Saisissons-le !

3 : On parle en famille.

Et nous voilà tous réunis par la force des choses dans la même pièce et on se met à parler de tout, de rien, de choses importantes ou futiles mais si drôles… On passe un temps délicieux à causer. Il faut en profiter parce que dès que le courant revient, alors là, hop ! tout le monde y retourne et c’est chacun dans sa bulle, jusqu’à la coupure prochaine.
C’est en me retrouvant ave Munyahni sur la véranda, éclairés à la bougies, riant, causant et jouant à toutes sortes de jeux ponctués de grands éclats de rire que j’ai vu que ces pannes de courant avaient au moins ça de bon ! Vous avez des enfants ? Profitez en pour en profiter.

4 : On apprend à rester zen et à gérer l’imprévu.

Quand on commence un geste qui nécessite le courant, on est sur d’une seule chose, c’est qu’on ne sait pas si on va le finir ! L’effet de surprise est toujours total quand ça revient, et quand ça repart. Ça casse, oui, mais on doit faire face pour ne pas faire une congestion… Alors on-se-cal-me, on respiiiiiiiiiiiiiiire, on se veut zen. Contrôle, contrôle frère. Ça fait comme une sorte de yoga, quoi !

5 : Cela relance les relations de bon voisinage.

Et tout à coup, la rue s’anime… Tout le monde sort. Et c’est là qu’on a quelques minutes pour prendre des nouvelles, échanger une plaisanterie, et surtout, surtout, pester de concert contre la Sénélec.

6 : Cela met de l’ambiance dans les dîners.

Avouons qu’un diner aux chandelles est bien plus romantique ! Le petit déjeuner, cela l’est moins comme je vous le disais ici. Mais dans tous les cas, la flamme de la bougie a toujours de quoi inspirer.

7 : Cela prouve qu’on peut être un état à la tête d’un grand patrimoine humain, économique, culturel, et… avoir du mal à payer ses dettes ! Comme tout le monde…

Remarquez, ce n’est pas avec tous ces délestages intempestifs que ça va s’arranger, ni pour les affaires de  l’état, ni pour les nôtres… 🙁

8 : On décroche de la télé et ce n’est pas plus mal.

Quand on arrive jamais à suivre un épisode en entier, comment voulez vous qu’on suive une série ?

9 : Ça fait faire des économies.

Malgré soi, certes… Mais ça console. Vous avez vu comment les factures ont augmenté ces derniers temps ? C’est pas possible…

10 : Cela m’a permis d’écrire cet article.

J’étais en panne… d’inspiration. Je mettrai en ligne dès que le courant reviendra. Ce n’est pas désagréable d’écrire sur une vraie feuille blanche au fait…

Alors, pour toutes ces bonnes et vraies raisons, au lieu d’étriper verbalement les pauvres employés qui s’y peuvent rien, mais qui encaissent tout, crions tous en choeurs :
MERCI LA SENELEC !

Sénélec : Compagnie sénégalaise de l’électricité.
Balan : élan, enthousiasme, entrain..
.

4 comments on “Lundi 25 août : 10 bonnes raisons de pardonner à la Sénélec”

  1. Imaniyé dit :

    Merci Rahou !
    J’ai toujours préféré la moitié pleine de la bouteille à la moitié vide…
    Du moment qu’on peut vider… son sac !
    Profitez bien des coupures en famille surtout !
    A bientôt
    Imaniyé

  2. rahou dit :

    Joli texte. Les coupures d’électricités ont leurs bons et mauvais côtés. C’est un moment privilégié pour être en communion avec la famille. Nous avons tendances à nous occidentaliser. Une fois revenu du travail, tout le monde s’entasse devant la télé sans piper mots. Ce qui fait que nous devenons de plus en plus distant vis-à-vis de nos proches-parents et amis.

    Merci Ima de nous rappeler qu’en toute chose il y a un bon et un mauvais côté.

Comments are closed.