Ma manman était… Stouk !

Bon anniversaire Manman doudou

Aujourd’hui, elle aurait eu 94 ans, si elle ne nous avais pas laissés un matin d’octobre de l’an 1999. Je vous ai déjà tout dit d’elle ou presque. Mais pour l’honorer, on a toujours en mémoire quelque chose qu’elle disait ou faisait qui nous la ramène, intacte, palpitante…
[Not a valid template]
Stouk !

Fait-on jamais le deuil de sa mère quand on l’a adulé ? Je ne pense pas… Déjà, pour faire le deuil, il faut accepter la mort. Or je ne crois pas que l’un ou l’une de nous se soit fait à l’idée qu’elle n’est plus là.

Nous sommes tous tellement en manque d’elle… Je vous ai parlé ici de son omniprésence, de son influence, de son héritage-patrimoine qu’elle a légué à la postérité… Tiens, il y peu, nous faisions l’inventaire (j’ai des photos quelque part de ça, je vous raconterais !) et nous avons joué à celle de ses filles qui lui ressemble physiquement le plus, vous vous souvenez ? Jusqu’à présent, on n’a pas encore trouvé la gagnante, ce qui est particulièrement étrange car Dieu seul sait comme nous sommes différentes les unes des autres, tout en respirant le même air de famille ».

Je vous ai raconté ses amours avec monsieur Papa qu’elle a suivi de peu dans la tombe, un an presque jour pour jour… Je vous ai dit qu’elle inventait des mots qui nous faisaient mourir de rire, comme blackboll, vous vous souvenez ? Je vous avais alors promis de vous parler du mot « stouk « . La voici, l’occasion…

« Stouk » ! ce petit mot a une image, celle du pouce levé. Il a été ramené de son collège à la maison de notre enfance par ma sœur Paule. Elle avait une copine un peu fol-dingue qui l’amusait beaucoup et qui inventait elle aussi des mots comme « stouk-bang-gleubs-stouk« . Quand ce mot étrange est entré chez nous, nous nous en sommes emparés et le disions à tout bout de champ. A force, manman n’a pu qu’être contaminée (un peu comme moi et le « guiguik » que Munyahni a ramené du collège de Sainte Marie, mais ça, c’est une autre histoire…) Mais manman, qui ne faisait jamais rien comme tout le monde, n’allait pas se fatiguer à dire tout ce mot dont nous raffolions. Elle ne retint en définitive que le seul « stouk » dont elle ponctuait ses essayages.

Et lorsqu’après l’ultime épingle, elle reculait pour voir l’effet de sa robe sur la cliente, elle manifestait sa satisfaction et sa victoire sur le tissus par un tonitruant « Stouk ! » qui accompagnait le pouce et ne laissait aucun doute sur son degré de satisfaction. A force, les clientes s’attendaient à entendre le mot magique, et lorsqu’il était dit, l’affaire était faite et le chat dans le sac !

Depuis, stouk veut dire et voudra toujours dire « super » dans notre esprit et notre vocabulaire. Et ce mot se transmet de génération en génération de même que le mot « poc-djol » signifie toujours pour mon Munyahni la calotte qu’il peut prendre si il joue à  m’énerver.

Voila donc un petit mot  qui lui va d’ailleurs très bien à ma manman, car si il y quelqu’un qui fut stouk dans sa vie, c’est bien elle ! Hein la marmaille ?

_________________________________

Chansons pour Manman

Tototo Mâmâ O, extrait de l’album Libre, CD n° 13

Manman m’a inspirée beaucoup de chansons…
Écoutez ici le live de  « Tototo Mâmâ O » que j’ai chanté à l’atrium
trois jours avant sa mort
, accompagnée par
José Privat (piano), Jean-Marc Albicy (basse), Nicol Bernard (percussions)
et Denis Dantin (batterie).

Pour cet hommage rendu à l’occasion du 20ème anniversaire du
Centre Martiniquais d’Animation culturelle (Cmac),
j’ai détourné vers elle les paroles d’une des chansons de notre comédie musicale « Manon au pays de Manman Dlo ».

Également en écoute ici la chanson « Mi li co », (album Libre N° 10) dédiée à Man 7 dont il est question ici, Man Têtê Grivalliers et Man Tinol dite Amélina, et plus encore Amie Nana, mes trois manmans,
les trois femmes qui m’ont faite femme.

_________________________________

Voici la photo du pouce levé (et ses différents sens dans le monde )dans son contexte :
fr.academic.ru/dic.nsf/frwiki/1361179

43 comments on “Ma manman était… Stouk !”

  1. James David Audlin dit :

    Ah, lire ce mot d’Imaniyé est vraiment STOUK ! Merci, merci !

Comments are closed.