Mardi 1 Juillet : N’oubliez pas votre bandeau blanc contre la pauvreté

Aujourd’hui, 1er Juillet, est célébrée la journée mondiale du
« Bandeau blanc contre la pauvreté ».
Un bandeau seul ne sera pas suffisant pour endiguer le fléau mondial.
Mais y penser, c’est déjà pas mal en cette ère d’égoïsme et du chacun pour soi…
Bandeau blanc contre la pauvreté
Symbole officiel (DR)

Je suis une économiquement pauvre, surtout en ce moment.
Je n’ai aucune honte à le dire, bien que je me considère comme extrêmement riche d’espoir, de projets, d’expérience, d’amis, de… vie ! Mais les jours où il est difficile de faire comme tout le monde les trois repas traditionnels, je le sens passer.

Comme tout le monde ? Non, hélas, tout le monde ne fait pas trois repas par jour, et sur tous les continents, la pauvreté sévit. Et je me trouve gonflée et indécente de dire que je suis pauvre, même si mes poches sont crevées, quand je croise dans les rues de Dakar les milliers d’hommes, de femmes et d’enfants qui dorment la nuit dans les rues où ils tendent les mains le jour, vers les nantis.

Sdf rue st Martin à Paris
A Paris, comme à Bombay ou en Haïti… La pauvreté n’a pas de couleur… (DR)

Après tout, j’ai aujourd’hui un toit sur ma tête, et une force de travail qui me permet de faire face. Ce ne fut pas toujours le cas, car le Retour nous a imposé des situations éprouvantes, et parfois très humiliantes. Mais comme on dit aux Antilles, « Grâ mun paka wôt », les grandes personnes n’ont pas à avoir honte et comme tout ce qui ne tue pas rend plus fort… n’est-ce-pas ?

Et eux, qu’ont-ils ? A part ce sourire qu’ils ont parfois quand leurs enfants jouent dans la poussière et les fumées des pots d’échappement ?

C’est pourquoi aujourd’hui, je me sens intimement solidaire de tous les pauvres du monde. Je porterai donc ce bandeau blanc qui confirmera ma solidarité à ce mouvement mondial, utopique peut être, mais qui a le mérite d’exister et de nous rappeler à la dure réalité du monde dans lequel nous vivons.

Je suis allée faire un tour sur le site du bandeau blanc, voici ce qui est dit :

« Le bandeau blanc est un symbole puissant qui montre la nature véritablement planétaire de l’Appel mondial à l’Action contre la pauvreté.

 

Quelle doit être la forme du bandeau blanc ?

Celle que vous préférez. Ce peut être, par exemple, un bracelet, un brassard, un serre-tête ou un badge. Cette action commune a été choisie car elle est simple et que tout le monde peut y prendre part – il vous suffit d’un morceau de tissu blanc pour fabriquer votre propre bandeau blanc. Vous pouvez même utiliser un grand morceau de tissu pour envelopper un édifice ou un monument ou placarder un bandeau dans votre village, votre bourg ou votre ville.

Qui doit porter un bandeau blanc?

QUICONQUE croit en la fin de la pauvreté doit porter un bandeau blanc et nous voulons que le plus grand monde possible se sente concerné par ce mouvement. Ce peuvent être des écoliers, des militants, des groupes communautaires, des célébrités, des familles ; qui que vous soyez, cette action vous concerne.

Nos bandeaux blancs doivent-ils porter un slogan ou un message ?

Un certain nombre de groupes y font figurer un slogan national, mais les bandeaux blancs peuvent aussi être utilisés sans slogan. La meilleure façon de savoir si votre pays a un slogan est de vous reporter à la page de votre pays.

Où puis-je me procurer un bandeau blanc ?

Beaucoup de sites nationaux offrent la possibilité d’acheter des bandeaux blancs en ligne ou donnent des informations sur la façon de s’en procurer. Sinon, le bandeau blanc peut être un morceau de tissu ou de papier, ou encore un ruban, que l’on porte au poignet ou au bras ou en serre-tête. Le porter permet à quiconque à travers le monde d’afficher sa solidarité avec cette campagne contre la pauvreté.« 

pauvhttp://www.whiteband.org/about-gcap-fr/international/
quest-ce-que-le-bandeau-blancreté.

Pour en savoir plus sur…

Les outils de mesure de la pauvreté
http://planetevivante.wordpress.com/
2008/04/15/outils-de-mesure-de-la-pauvrete-dans-le-monde/

La cartographie de la pauvreté :
http://www.monde-diplomatique.fr/cartes/
pauvreteindimdv51

Rapport sur la pauvreté au Sénégal :
http://www.senegaldeveloppement.org/docs/
Lutte_contre_la_pauvrete/Perception_pauvrete_senegal.pdf

Aux Antilles, les enfants plus touchés que les adultes :
http://www.insee.fr/fr/insee_regions/martinique/publi/AE62_04.htm