Mardi 12 août : Main dans la main du Dalaï Lama

DONNONS NOUS LA MAIN
Je viens tout juste de participer à un échange virtuel de poignées de main d’envergure planétaire, lancé par le Dalaï Lama à Londres et se poursuivant jusqu’à la clôture des Jeux Olympiques de Beijing ! Vous aussi, donnez un coup de main au dialogue !

Le Dalaï Lama
Le Dalaï Lama a tendu la main… Saisissez là et faîtes passer ! (D.R.)

Très franchement, je ne pense pas que la Chine soit plus critiquable en matière de respect des droits humains que d’autres puissances qui imposent impunément par les armes et la guerre économique, leur pouvoir au reste du monde, en Amérique, en Europe, en Orient… Suivez mon regard… La tenue des Jeux Olympiques attire toutefois notre attention sur la situation particulière du Tibet, et sur la domination dont ce pays est victime de la part de la Chine, pays organisateur de ces jeux.

Le Dalaï Lama s’est donné pour mission d’attirer l’attention du monde sur la situation de son pays qu’il a du fuir et nous avons appris avec surprise qu’il avait, le 6 août dernier, depuis son exil dans le nord de l’Inde, adressé ses « bons voeux » à la Chine pour ses Jeux olympiques, estimant que cet évènement sportif devait promouvoir la paix. Son message était ainsi rédigé :

Message de Sa Sainteté le Dalaï Lama sur les Jeux olympiques de Pékin

« Je présente mes compliments à la République Populaire de Chine, les organisateurs, les sportifs et athlètes qui participeront aux Jeux olympiques de Pékin.
Dès le début, lorsque la Chine a postulé pour organiser les Jeux olympiques, j’ai soutenu le droit à la Chine de les accueillir.
C’est un moment de très grande fierté pour les un milliard trois cents millions de Chinois. Ces Jeux doivent contribuer à promouvoir l’esprit olympique de fraternité, d’ouverture et de paix.
Avec mes prières et mes meilleurs vœux pour la réussite de cet événement
« .
Le Dalaï Lama, le 6 août 2008
(Traduction en français effectuée par le Bureau du Tibet, Paris)

Suite à cette prise de position, une poignée de main virtuelle fait le tour du monde sur internet. Elle passe par chez vous. A vous de saisir l’occasion d’y ajouter la vôtre.

Voici l’information officielle sur cette opération, que je vous livre, brut de décoffrage ! Toute info peut être obtenue sur :
http://www.avaaz.org/fr/handshake/98.php/?cl_tf_sign=1

Chers amis,
À la veille des Jeux Olympiques de Beijing, le monde entier constate, avec des émotions mitigées, l’état de la situation dans ce pays. Ce moment devrait nous rapprocher, et les citoyens de la Chine méritent pleinement de vivre cette période exaltante — mais mais le gouvernement chinois n’a toujours pas entamé de dialogue significatif avec le Dalaï Lama, ou révisé sa position vis-à-vis de la Birmanie, du Darfour et autres enjeux pressants.

Pire encore, des groupes extrémistes tentent de discréditer le militantisme que nous pratiquons à la veille des Jeux, le qualifiant d’anti-chinois. Nous ne pouvons demeurer silencieux, mais nous ne pouvons laisser nos efforts être détournés pour mieux nous diviser. Que faire ? La réponse est venue du Dalaï Lama lui-même, par un geste sans équivoque qui reflète l’amitié et l’esprit olympique : une poignée de main.

La première fut échangée à Londres, suivie de milliers d’autres, passant de main en main – ayant désormais rejoint le cyberespace, la poignée de main atteint tous les coins du réseau planétaire pendant son trajet vers Beijing. Nous pouvons toutes et tous y participer, chinois et non chinois, et cela vient avec une promesse : TOUS nos gouvernements doivent être tenus responsables des résultats de leur inaction, au Tibet, en Irak, en Birmanie ou ailleurs. Nous livrerons notre message par la voie d’une campagne médiatique audacieuse à Hong Kong et dans le reste du monde : Cliquez ci-dessous pour connaître l’origine de la « poignée de main Un monde », inscrivez-vous pour participer, et surveillez-là alors qu’elle sillonne le monde —

http://www.avaaz.org/fr/handshake/98.php/?cl_tf_sign=1

Des appels du monde entier ont eu quelques effets encourageants, mais la résistance des dirigeants chinois demeure, à ce jour, très forte. Si nous espérons améliorer et non empirer la situation en Chine après les Jeux, nous devons prouver d’une part que nous ne nous tairons jamais et que le défi auquel nous sommes confrontés est pour nous source d’inspiration.

Voilà notre dernière chance de préserver l’esprit olympique, à l’aide du message d’amitié et de dialogue que nous partageons avec le Dalaï Lama. Plus le nombre de participants à l’événement de la poignée de main planétaire sera grand, plus le message que nous diffuserons par les médias chinois et étrangers sera puissant. Alors faites circuler ce courriel et encouragez vos proches et vos amis à participer. « Un Monde, un Rêve » incarne un idéal plus grand que celui des Jeux Olympiques — Il est temps pour les citoyens de tous les pays de réclamer que l’on vise à nouveau cet idéal.

Respectueusement,
Paul, Ricken, Ben, Milena, Graziela, Iain, Pascal, Véronique et toute l’équipe d’Avaaz

Pour en savoir plus sur l’appui du Dalaï Lama aux Olympiques et ses positions sur le Tibet et la Chine, voir (en anglais seulement) :

http://www.dalailama.com/news.229.htm

Kong Lingxi: A Chinese Student’s Interview With the Dalai Lama