Mardi 19 août : N’oublions pas le Darfour, premier génocide du millénaire… Le monde a-t-il une conscience ?

UN GENOCIDE, LA, EN LIVE, SOUS NOS YEUX

Tout le monde fustige aujourd’hui le régime inhumain de l’apartheid.
Ce qui se passe au Darfour aujourd’hui est encore pire et tout le monde le tolère. Le premier génocide du millénaire injurie violemment la manman du monde et, la « Conscience du monde », mise au défi, fait sa sourde oreille..
Femmes du Darfour
Les femmes et les enfants, innocentes victimes de ce « crime contre l’humanité »
qui sera reconnu un jour… En attendant, silence,
faisons comme au Rwanda, glissons…

GENOCIDE DU DARFOUR : LE PREMIER DU MILLÉNAIRE

Oui, hier, je riais kra kra kra de bon coeur même, quand soudain mes yeux captèrent cette info qui me glaça le sang : « KHARTOUM (Reuters) – Un tribunal soudanais a condamné à mort huit rebelles du Darfour, dont un dirigeant du Mouvement pour la justice et l’égalité (Jem), pour implication dans une attaque sans précédent contre Khartoum en mai dernier. Scandant des slogans pour un nouveau Soudan et pour la justice, les huit insurgés – dont Abdel Aziz el Nour Achr, demi-frère du chef du JEM Khalil Ibrahim – ont dit au tribunal n’avoir aucune raison de lancer un appel à la clémence. »Le tribunal condamne les huit accusés à la mort par pendaison », a annoncé le juge Moudassir Rachid Sidahmed.
Des tribunaux spéciaux ont été créés pour juger les suspects arrêtés lors de l’attaque de mai, à l’occasion de laquelle des insurgés avaient pour la première fois atteint la capitale.
Ibrahim Hamdi, version française Philippe Bas-Rabérin »

Mon rire s’étrangla dans ma gorge. 8 « rebelles » vont être assassinés mourir au Soudan. Et il me revient avec la nausée, comme à chaque fois, qu’il existe en ce moment même quelque part en Afrique, un endroit où l’on massacre systématiquement des hommes, des femmes et des enfants innocents, sans état d’âme, par milliers, pour la bonne raison qu’ils sont Noirs. Le sol où ils ont toujours vécu est riche et il la faut absolument à une minorité d’hommes blancs puissamment armés, puissamment racistes, affirmant puissamment leur supériorité raciale… Alors ils « nettoient » la terre convoitée, la débarrassent de ses habitant Noirs pour prendre leur place. Pour cela, tous les moyens sont bons : la force, la guerre, le crime, tout ça devant tout le monde, lequel monde détourne les yeux et se tait. Et ne fait rien.

Combattants de la liberté au Soudan

« Rebelles » ! C’est ainsi que l’on appelle les gens qui, là bas, préfèrent mourir debout les armes à la main, plutôt que se laisser exterminer en demeurant passivement les jouets sombre des autres. Les « Rebelles », ce sont tous des paysans Noirs, des musulmans, chrétiens et animistes, qui ont toujours vécu paisiblement dans le Sud. Ceux qui les massacrent, les jugent et les condamnent à mort quand ils se défendent, ce sont des Arabes du Nord et du Centre, qui se considèrent comme Blancs et qui ont décidé de vider le Sud de ses nègres.

Et ça fait mal, très mal, cette chose horrible que l’on n’aurait pas jamais du voir de nos jours, à un tel degré d’évolution (soit disant de l’homme), à l’heure où tant de bouches prétendent vouloir et œuvrer pour la paix et la justice sur la terre, défendre les droits de l’homme, prendre leçons du passé et vouloir diriger le monde vers la félicité… L’actuel patron des gendarmes du monde auto-proclamés, Georges Bush le dit avec emphase : « Ce qui se passe au Darfour est un défi à la conscience du monde ». Quand le monde ne relève pas le défi, est-ce que ça veut dire que le monde n’a pas de conscience ?

Et pourtant ça se passe, avec la bénédiction, l’argent, les armes et la logistique des puissants qui veulent devenir encore plus puissants, tolérés par les faibles qui traitent avec les puissants qui leur assurent marchés commerciaux et ou protection, ignorés par ceux que le trop plein d’informations noie dans un océan d’incompréhension.

Mais que se passe-t-il donc exactement au Darfour ? Pour vous aider à comprendre vite le topo, voici un site qui résume la situation sans langue de bois. Il est d’autant plus intéressant qu’il présente deux vidéos très courtes, qui permettent de connaître la situation exacte et les vraies raisons de ce génocide savamment orchestré, que l’on veut nous faire prendre pour une guerre civile.

Vous pensez bien qu’avec ça, je n’ai plus du tout envie de rire et que mes petits problèmes, heu, pffffffff… 🙁

Un clic utile pour comprendre vite ! http://www.secouonsnous.com/2008/06/article-n1-comprendre-la-tragdie-du.html

Sauvons le Darfour
N’attendons pas qu’il n’y ait plus de Darfour pour agir…

38 comments on “Mardi 19 août : N’oublions pas le Darfour, premier génocide du millénaire… Le monde a-t-il une conscience ?”

  1. mohammed dit :

    UN GENOCIDE, LA, EN LIVE, SOUS NOS YEUX

    Tout le monde fustige aujourd’hui le régime inhumain de l’apartheid.
    Ce qui se passe au Darfour aujourd’hui est encore pire et tout le monde le tolère. Le premier génocide du millénaire injurie violemment la manman du monde et, la « Conscience du monde », mise au défi, fait sa sourde oreille..

    Les femmes et les enfants, innocentes victimes de ce « crime contre l’humanité »
    qui sera reconnu un jour… En attendant, silence,
    faisons comme au Rwanda, glissons…

    GENOCIDE DU DARFOUR : LE PREMIER DU MILLÉNAIRE

    Oui, hier, je riais kra kra kra de bon coeur même, quand soudain mes yeux captèrent cette info qui me glaça le sang : « KHARTOUM (Reuters) – Un tribunal soudanais a condamné à mort huit rebelles du Darfour, dont un dirigeant du Mouvement pour la justice et l’égalité (Jem), pour implication dans une attaque sans précédent contre Khartoum en mai dernier. Scandant des slogans pour un nouveau Soudan et pour la justice, les huit insurgés – dont Abdel Aziz el Nour Achr, demi-frère du chef du JEM Khalil Ibrahim – ont dit au tribunal n’avoir aucune raison de lancer un appel à la clémence. »Le tribunal condamne les huit accusés à la mort par pendaison », a annoncé le juge Moudassir Rachid Sidahmed.
    Des tribunaux spéciaux ont été créés pour juger les suspects arrêtés lors de l’attaque de mai, à l’occasion de laquelle des insurgés avaient pour la première fois atteint la capitale. Ibrahim Hamdi, version française Philippe Bas-Rabérin »

    Mon rire s’étrangla dans ma gorge. 8 « rebelles » vont être assassinés mourir au Soudan. Et il me revient avec la nausée, comme à chaque fois, qu’il existe en ce moment même quelque part en Afrique, un endroit où l’on massacre systématiquement des hommes, des femmes et des enfants innocents, sans état d’âme, par milliers, pour la bonne raison qu’ils sont Noirs. Le sol où ils ont toujours vécu est riche et il la faut absolument à une minorité d’hommes blancs puissamment armés, puissamment racistes, affirmant puissamment leur supériorité raciale… Alors ils « nettoient » la terre convoitée, la débarrassent de ses habitant Noirs pour prendre leur place. Pour cela, tous les moyens sont bons : la force, la guerre, le crime, tout ça devant tout le monde, lequel monde détourne les yeux et se tait. Et ne fait rien.

    « Rebelles » ! C’est ainsi que l’on appelle les gens qui, là bas, préfèrent mourir debout les armes à la main, plutôt que se laisser exterminer en demeurant passivement les jouets sombre des autres. Les « Rebelles », ce sont tous des paysans Noirs, des musulmans, chrétiens et animistes, qui ont toujours vécu paisiblement dans le Sud. Ceux qui les massacrent, les jugent et les condamnent à mort quand ils se défendent, ce sont des Arabes du Nord et du Centre, qui se considèrent comme Blancs et qui ont décidé de vider le Sud de ses nègres.

    Et ça fait mal, très mal, cette chose horrible que l’on n’aurait pas jamais du voir de nos jours, à un tel degré d’évolution (soit disant de l’homme), à l’heure où tant de bouches prétendent vouloir et œuvrer pour la paix et la justice sur la terre, défendre les droits de l’homme, prendre leçons du passé et vouloir diriger le monde vers la félicité… L’actuel patron des gendarmes du monde auto-proclamés, Georges Bush le dit avec emphase : « Ce qui se passe au Darfour est un défi à la conscience du monde ». Quand le monde ne relève pas le défi, est-ce que ça veut dire que le monde n’a pas de conscience ?

    Et pourtant ça se passe, avec la bénédiction, l’argent, les armes et la logistique des puissants qui veulent devenir encore plus puissants, tolérés par les faibles qui traitent avec les puissants qui leur assurent marchés commerciaux et ou protection, ignorés par ceux que le trop plein d’informations noie dans un océan d’incompréhension.

    Mais que se passe-t-il donc exactement au Darfour ? Pour vous aider à comprendre vite le topo, voici un site qui résume la situation sans langue de bois. Il est d’autant plus intéressant qu’il présente deux vidéos très courtes, qui permettent de connaître la situation exacte et les vraies raisons de ce génocide savamment orchestré, que l’on veut nous faire prendre pour une guerre civile.

    Vous pensez bien qu’avec ça, je n’ai plus du tout envie de rire et que mes petits problèmes, heu, pffffffff… 🙁

    Un clic utile pour comprendre vite ! http://www.secouonsnous.com/2008/06/article-n1-comprendre-la-tragdie-du.html 2012/MARS /20

    N’attendons pas qu’il n’y ait plus de Darfour pour agir…

    ShareThis

    One response so far

    One Response to “Mardi 19 août : N’oublions pas le Darfour, premier génocide du millénaire… Le monde a-t-il une conscience ?”

  2. mohammed dit :

    victimes de ce « crime contre l’humanité »
    qui sera reconnu un jour… En attendant, silence,
    faisons comme au Rwanda, glissons…

    GENOCIDE DU DARFOUR : LE PREMIER DU MILLÉNAIRE

    Oui, hier, je riais kra kra kra de bon coeur même, quand soudain mes yeux captèrent cette info qui me glaça le sang : « KHARTOUM (Reuters) – Un tribunal soudanais a condamné à mort huit rebelles du Darfour, dont un dirigeant du Mouvement pour la justice et l’égalité (Jem), pour implication dans une attaque sans précédent contre Khartoum en mai dernier. Scandant des slogans pour un nouveau Soudan et pour la justice, les huit insurgés – dont Abdel Aziz el Nour Achr, demi-frère du chef du JEM Khalil Ibrahim – ont dit au tribunal n’avoir aucune raison de lancer un appel à la clémence. »Le tribunal condamne les huit accusés à la mort par pendaison », a annoncé le juge Moudassir Rachid Sidahmed.
    Des tribunaux spéciaux ont été créés pour juger les suspects arrêtés lors de l’attaque de mai, à l’occasion de laquelle des insurgés avaient pour la première fois atteint la capitale. Ibrahim Hamdi, version française Philippe Bas-Rabérin »

    Mon rire s’étrangla dans ma gorge. 8 « rebelles » vont être assassinés mourir au Soudan. Et il me revient avec la nausée, comme à chaque fois, qu’il existe en ce moment même quelque part en Afrique, un endroit où l’on massacre systématiquement des hommes, des femmes et des enfants innocents, sans état d’âme, par milliers, pour la bonne raison qu’ils sont Noirs.2012/03/18 Le sol où ils ont toujours vécu est riche et il la faut absolument à une minorité d’hommes blancs puissamment armés, puissamment racistes, affirmant puissamment leur supériorité raciale… Alors ils « nettoient » la terre convoitée, la débarrassent de ses habitant Noirs pour prendre leur place. Pour cela, tous les moyens sont bons : la force, la guerre, le crime, tout ça devant tout le monde, lequel monde détourne les yeux et se tait. Et ne fait rien.

Comments are closed.