Mercredi 13 août : Bago, le super…cussionniste !

SUPER BOKANTEUR, SUPER…CUSSIONNISTE ! VRAIMENT SUPER, BAGO !

Regardez le : on lui donnerait le bondieu sans confession.
Mais en réalité, méfiez vous de l’eau qui dort…
Car sous ses airs de doux rêveur se cache une bête de scène.

Bago
Bago, côté jardin : la bête de scène se fait chat…

Alors ce miracle dont je vous parlais lundi, vous avez oublié ? ! Et ben oui, il a eu lieu. Figurez vous que j’étais là à travailler à faire venir Bago de Paris, pour qu’il participe au plus tôt aux répétitions. Et voilà que j’apprends qu’il est l’invité du groupe Trinum, avec Joël Julians, son complice et ami. Le jour où je l’apprends, j’apprends qu’il joue à Dakar et j’apprends que je peux le voir le jour même. Pour moi, ce fut un miracle ! Inutile de vous dire que je me suis précipitée au Mety’s pour le rencontrer. Et je n’ai vraiment pas été déçue.

D’abord, Bago me dit son accord pour notre tournée. C’est donc définitivement lui qui sera aux percussions et plus particulièrement au tambour bèlè, ce qui me ravit car j’adore son feeling ! Quel dommage qu’il ne soit pas là pour moi spécifiquement, mais bien pour le groupe dont Joël est le batteur, composé également d’un guitariste et d’un bassiste très talentueux ; c’est à lui que Bago doit la majeure partie de son temps. Mais n’empêche, quelle superbe opportunité pour parler du spectacle, le mettre dans le bain et dans l’ambiance, régler de vive voix les détails et les accords. Et puis…

Heureusement pour moi, je sais que je n’ai aucun souci à me faire pour ce qui est de la qualité de son accompagnement. Car ce type est génial ! A la fin du set auquel j’assistai au Mety’s l’autre soir, je le félicitai pour la sophistication et la précision des arrangements, pour sa synchronisation avec le groupe, pour les diverses sonorités qu’il avait apportées dans l’ensemble. Ils avaient vraiment bien répété. Quel répété, me dit-il ? « Je viens de débarquer de l’avion et je n’ai jamais joué avec ces musiciens, sauf Joël. Moi, je suis comme ça, j’écoute la musique, je la reçois, je joue et elle se fait naturellement et c’est toujours bien, et c’est jamais pareil »… Une émotion différente à chaque fois, c’est bien ainsi que je conçois les choses moi aussi, et c’est pourquoi je sais, mais alors là, je suis sure qu’avec les compétences que je lui connais, le talent dont il fait preuve, le génie qu’il peut déployer dans l’improvisation, ma musique va rouler, que dis-je,voler comme je veux !

C’est pas super ça ? Ah oui, vraiment, je suis chanceuse d’avoir cette belle occasion de bokanter avec Bago, qui a tant de cordes à son arc, lui qui peut jouer, chanter, danser ! Sur scène c’est un vrai feu follet, un zizi tata dit-on aux Antilles, un lutin bondissant, un bête de scène je vous dis, et la tournée en profitera sans modération… Pour tout dire, c’est vraiment un superbe bokanteur, mon super…cussionniste !