Mon expo « Belya Bèlè a » livrée à la Maison du Bèlè : bokantaj de bonheur !

Un inoubliable Retour à la Maison !

Pourquoi et comment j’ai déserté ces pages depuis quelques temps, voici ce que je m’en vais vous raconter ces temps çi. On va bokanter du bonheur… Ca commence avec la présentation en avant première, vendredi dernier, de l’exposition « Bélya Bèlè a » aux Maîtres du Bèlè de la Martinique et à la Ville de sainte-Marie qui me l’a commandée…

beliya-bele-a.jpg L’affiche de l’expo

C’est ma deuxième exposition qu’accueille la Maison du Bèlè, fondée en 1993 à Reculée, fief des « Grandes figures du bèlè samaritain », thème de la première exposition que j’ai présentée dans le lieux, à l’occasion de son ouverture.

J’étais alors la directrice de la structure que j’avais proposé au maire de Sainte Marie, Guy Lordinot, de créer à l’espace Zéphyr pour qui il cherchait une activité. Il avait eu l’intelligence de comprendre la nécessité de créer en ce lieu situé au cœur des quartiers samaritains où habitent la plupart des Anciens du Bèlè de l’île, un lieu destiné à cet art propre à la Martinique, le bèlè.

J’ai travaillé pendant plus d’un an au lancement de la structure et après avoir rassemblé les Anciens et créé pour eux le terme français de ‘Maitres du Bèlè’ que tout le monde utilise aujourd’hui, j’ai réalisé avec leur complicité la première expo.

Malheureusement, une grave mésentente avec l’une des adjointes de M. Lordinot qui ne comprit rien à ma mission provoqua mon licenciement et je fus remplacée par Audrey Lordinot, fille du maire, qui va diriger la Maison pendant 5 ans. Elle saura mener à terme certains des projets que j’avais soumis à la ville et aujourd’hui, la Maison du Bèlè est une institution qui a, comme je l’avais prévu, retenu l’attention des écoles, des touristes, des pratiquants au point qu’elle refuse du monde !

imaniye-dalila-danielbeliy.jpg Présentation détaillée de l’expo

Suite à ce licenciement vécu par les Maitres et apparemment d’après ce que je vois par les Samaritains comme une injustice, je quittai la Martinique pour l’Afrique.  Je fais avant de partir une promesse aux Maitres : « je ne travaille plus pour la ville mais pour vous. Ainsi, je vous promets que vous serez au Festival Mondial des Arts Nègres s’il a lieu, car une telle manifestation ne peut se faire sans vous… »

Le temps passe et 6 ans plus tard, la ville change de maire. Je vais le voir (comme je serai allée voir l’ancien) pour lui présenter le projet de faire nos Maîtres se produire au prochain Fesman en décembre à Dakar. C’est là qu’il m’est demandé de rénover l’exposition, ce que j’ai accepté de très bon cœur, car j’ai pu voir à quel point le temps avait pu dégrader certaines pièces lors d’une de ma visite.

Aujourd’hui, après 2 mois de travail sur place, j’ai présenté la nouvelle exposition en avant-première aux Maitres du Bèlè à qui elle est consacrée et aux autorités de la ville, commanditaires. Bien entendu, nous en reparlerons dans les temps qui viennent abondamment dans ces pages car il y a beaucoup à dire, sur le fond, la forme, les intervenants, les découvertes, les nouveautés… Alors j’aurai pu faire mieux, mais il semble que tout le monde ait apprécié ce travail et cette création dont la présentation publique est prévue mi juillet.

Ce sera l’occasion de rendre un vibrant hommage au plus grand chanteur de bèlè contemporain, Ti Raoul dont le retour pour mon expo à la Maison du Bèlè lors de la remise a été célébré par tous comme un évènement.

La Maison du Bèlè est située à Reculée, à Sainte Marie pour ceux qui ont la chance d’être en Martinique. Ne ratez pas le concert de Ti Raoul prévu mi-juillet si vous pouvez. Ce n’est pas souvent et ce n’est pas toujours…

A très vite à la Maison du Bèlè où je vais vous raconter comment l’esprit des Ancêtres était au travail dans le cœur des ouvriers qui ont fait des miracles sous mes yeux émerveillés…

Image à la Une : Appollon Vallade, doyen des tanbouyé de Martinique, photographié dans les jardins de La Maion du Bèlè pour les besoins d’une carte postale disponible à l’Osatourc, Sainte Marie.


3 comments on “Mon expo « Belya Bèlè a » livrée à la Maison du Bèlè : bokantaj de bonheur !”

  1. Rodrigue dit :

    content de trouver ton site. Souviens toi l’été dernier avec Monique a al soirée a Sainte Marie

  2. Imaniyé dit :

    Pas Fesman cette année en tout cas ! Bouuuhhhh !!! 🙁
    Mais si y’a Fesman, y’aura les Maitres du Bèlè. C’est une promesse que je dois tenir.
    Merci de ton intérêt et benvenue dans ces pages.
    Passionnément bèlè
    Imaniyé

  3. Janesta dit :

    Bravo pour ton engagement! A quand les maîtres du Bèlè à Dakar, FESMAN ou pas???

Comments are closed.