KALI & LES MAITRES DU BELE

Hymne à la musique et au travail de musicien 

Interprété par Les Maîtres du Bèlè dont Ti Raoul, Les Frères Rastocle, Victor Trèfle… et une flopée de chanteurs populaires tels Max Ransay, Gertrude Seinin, Marcé et, dans la version 2, par les rappeurs de Madinina !

A ceux qui ne le connaissent déjà, je présente Kali. En plus d’être un très bon ami, Kali est ce talentueux musiciens qui a représenté la France aux grand prix de l’Eurovision en 1992. En 2001, il lui vient l’idée de rassembler les pus grands noms de la musique traditionnelle martiniquaise dans un album très Bèlè et sur une chanson commune.
C’est « Mizik sé travay nou », ma composition à la gloire de la musique qui fut choisie !

En 1999, j’avais choisi Kali pour être, avec Jeff Baillard, l’un des artisans de mon album « Libre ». Il y a arrangé deux morceaux, les plus bèlè : Bèlèdam et Mi li cho. Je garde un merveilleux souvenir de toute la partie de l’enregistrement réalisée dans son studio situé dans les mornes verdoyants de la forêt de Balata, sous sa direction, où Kali, tout comme Jeff, furent aux petits soins pour moi, et ont honoré ma musique de leur talent et de leur attention.

C’est durant cette période que Kali se montra très intéressé par ma chanson «Mizik sé travay nou» et qu’il me demanda l’autorisation de la faire chanter par tous les artistes invités sur l’album qu’il produisait, baptisé « Bèlè Boum Bap ». Il le présente en ces termes dans une interview accordée à Rfi musique :

Pochette bèlè boum bap

« Cette aventure m’a permis de faire des expériences avec deux styles musicaux considérés comme underground chez nous. D’un côté, le hip hop et de l’autre, les rythmes du tambour bèlè. Il y a un retour en ce moment des soirées bèlè dans nos campagnes, mais personne n’en parle! Le rap, c’est pareil. Il ne passe pas à la radio, ni à la télé. Avec cette compil’, j’ai voulu ouvrir une nouvelle voie. Modestement, j’ai essayé de faire un travail de recherche en revisitant une tradition martiniquaise dans une approche moderne. L’idée était de poser des voix de rappeurs sur cette rythmique bèlè, comparable au gwoka guadeloupéen ou au maloya réunionnais, afin d’offrir une musique qui ne soit plus considérée comme traditionnelle. Pour moi, il s’agit d’une musique martiniquaise d’aujourd’hui, qui doit être appréciée aussi bien par les jeunes que par les vieux. (…)

Pour bien cerner la situation chez nous, il faut savoir que le paysage musical est très cloisonné. Mis à part le reggae et le zouk qui tiennent le haut du pavé en ville, il y a toute une frange de la population qui écoute autre chose, de la biguine, de la mazurka, du merengue… Dans les zones plus reculées, c’est encore différent. On entend que du bèlè. Résultat : il y a des barrières entre les personnes, les gens ne se parlent pas et le dialogue est parfois difficile. C’est pour cela qu’au début, lorsque j’ai réuni des artistes comme par exemple Gertrude Seinin, Ti Raoul, Madnik ou Lirical, chacun était un peu réticent. Au total, cela représentait douze musiciens de deux générations. Mais personne ne croyait que l’on puisse rapper sur du bèlè. A la fin, les gars toastaient fraternellement sur les tambours des vieux, comme si une nouvelle identité créole était en train de renaître à l’intérieur même de la Martinique ».

Je suis particulièrement fière d’avoir contribué à cet album et que toutes ces sommités de la musique traditionnelle martiniquaise aient accepté de jouer le jeu que voilà.
Merci kali pour ta confiance, et pour ton amitié qui compte beaucoup pour moi, comme tu le sais. J’ai envie monté la riviè, pour te retrouver la-haut dans les nuages, où je sais que tu me recevras comme il se doit d’un de ces coups de banjo dont tu es passé maître ! En attendant, je vais sur internet voir quelques uns de tes nombreux clips et je m’y retrouve, en rêve et en musique…

« Monté la riviè », chanson qui a représenté la france à l’Eurovision 1992, le clip :

 

9 comments on “KALI & LES MAITRES DU BELE”

  1. julien marine dit :

    Bonjour,

    Je viens d’entendre ce titre pour la première fois sur mizik tropicale et je viens d’y reconnaitre une amie que j’ai perdu de vue il y a déjà plusieurs années. Pourriez vous m’aider? Elle s’appelle cynthia et on la voit dans le clip, elle est assez petite avec les cheveux courts etporte un tee shirt très colorée.

Comments are closed.