Niokobok ! Merci les frères…

Niokobok !

Ensemble ! C’est ce que veut dire ce joli mot wolof, Niokobok. Un mot qui me parle d’amour et d’amitié, d’entr’aide, de solidarité. Tout ce que j’aime. Par chance pour moi, mes musicos l’ont tous à la bouche et dans le sang !

Mes musicos
Voici trois musiciens qui ont l’air heureux, vous ne trouvez pas ?
Et devinez qui en profite ? 🙂

A gauche, Léon Sarr…
Dont on dit qu’il est l’un des bassistes les plus talentueux du Sénégal et des artistes comme Ismael Lo avec qui il a pas mal tourné et enregistré se sont, parait-il, réjouit de son compagnonnage. En tous cas, je ne sais pas pour les autres, mais pour moi, il est par-fait ! Il est à l’écoute, il est ingénieux et il a ce groove super tonique. Hum… j’adore ! Et en plus, il est d’une gentillesse…Stouk !

Au centre, le pilier du groupe qui m’entoure pour la tournée, le guitariste Edu Bocandé
Je vous en ai déjà parlé, mais figurez vous que je viens de lui découvrir un nouveau talent qui ajoute à son charme : il a consenti gracieusement et mieux, a pris un certain plaisir, à se laisser guider dans l’univers jusqu’alors inconnu pour lui, du bèlè traditionnel martiniquais. Je peux vous dire que son âme d’africain y apporte quelque chose de neuf, d’énergique et de profond. A suivre…

Il faut dire que le maître en la matière, Bago…
A droite sur la photo, cumule les talents. Je vous ai déjà dit ce que je pense de ce super…cussionniste. Ce que j’ajoute aujourd’hui, c’est qu’en plus d’être toujours de bonne humeur et plein de tonus, il est super généreux, enthousiaste, bokânteur comme pas possible quoi !

Niokobok, ensemble ! Durant toutes nos répétitions, tout le temps que Bago est resté pour ce faire, nous l’avons été. Pour cela, je vous aime très fort et je vous dis MERCI, mes frères.
A très vite !

Edu Bocandé…Je vous présente mon chef d’orcheste
Bago, le supercussionniste !