Notre jeunesse est uniforme ! Comme c’est étrange…

Leur ambition : Etre pareil aux autres !

Vous croyez que vous allez reconnaitre votre fils où qu’il soit dans la masse ? Hier, oui mais aujourd’hui, même de face, vous hésiteriez à l’identifier. Nos enfants sont (en) uniformes. Ça me déprime…

[Not a valid template]

L’autre jour, je cherchais Munyahni dans une foule de jeunes. Cela m’avait déjà frappé en Martinique, mais là, j’ai halluciné. Tous ces petits gars étaient habillés de la même façon, comme dans un uniforme, seules les couleurs changeaient. Et mon mien avait lui aussi son immense short en dessous des fesses et par dessus, malgré la chaleur torride,  sur le t.shirt xxl, ce truc à capuche tellement ridicule, enfin à mon avis. Sans compter les lunettes de soleil sans lesquelles le look ne serait pas « fatal » comme ils disent. Ah oui, une petite différence tout de même : la quantité de bijoux qui varie sans doute selon les moyens des uns et des autres. Et les garçons en portent plus, beaucoup plus, et de plus gros que les filles ! Des bijoux en or, bien clinquants, bien visibles, colliers, boucles d’oreilles, bagues énooooormes, bracelets lourds ! Mais comment se procurent-ils tout ça ?

Quand j’étais jeune, on aimait bien faire bande nous aussi, mais il me souvient qu’on cherchait tous, dans notre groupe à se distinguer, à avoir son propre style… Celui  çi portait des nattes, celui-la un afro… Untel portait des chemises à fleurs et  tel autre des jean’s bien escampés… Et je me souviens qu’on détestait tous l’uniforme scolaire qui nous faisait fondre dans la masse. Nous changions souvent de style, en quête que nous étions de notre vraie personnalité. Mais aujourd’hui…

Marchons dans la rue et regardons autour de nous. Que voyons-nous ? Un même modèle de jeune, que l’on dirait croisé, multiplié, presque cloné. Même look, même démarche, même dégaine, même mini sac à dos, même baskets. Mêmes écouteurs de mp3 ou 4 dans les oreilles, même téléphone portable toujours à la main… Et puis j’oubliais le plus important, la casquette ! De base même…

De dos, on ne reconnait pas son fils, son frère, son petit ami dans la masse ! Des clones !! Ils ont tous ce look  échappé de la banlieue new-yorkaise, qui a traversé les écrans télé jusque dans nos salons. Ils se ressemblent tous… C’est donc ça, la mondialisation ? Je sais pas, je demande… En tout cas, ça me fout le cafard ! Tchiiip !