Jeudi 5 juin : Que du bonheur !

Oh, merci !
Merci beaucoup, avec plein de points d’exclamation, tellement mon cœur sautille de joie à la lecture de vos messages. Je me suis lancée dans cette aventure pour vous rencontrer. Maintenant que c’est fait, le cheminement commence, vous et moi, moi et vous, ce sera selon, mais toujours passionnément, n’est ce pas ?

Les vacances sont finies. Elles furent bonnes, douces, pleinement goûtées au rythme de longues promenades sur la plage, de très longues siestes à n’importe quelle heure, de longues séances de dégustations, gelée de goyave, fruits de mer et mangues de terre, et même poissons de l’air, sans compter les citrons verts et juteux comme ceux de la Martinique. Tout cela en famille, avec Régine et Munyahni, ma sœur et mon fils, autant dire mon cœur même.

Poisson de l’air ? Ben oui, figurez vous que nous étions Régine et moi en plein scrabble sous le carbet donnant sur la plage quant tout à coup, plaaafff ! à côté de nous. Nous sursauttâmes ! Qui osait ainsi troubler notre silencieuse concentration ? Un poisson messieurs dames, littéralement tombé du ciel sur les dalles de pierres à nos pieds ! Je compris tout de suite et, levant la tête, vit un magnifique oiseau tournoyer lamentablement au dessus de la proie qu’il venait de pêcher et de perdre à la fois. Quelle pêche miraculeuse… pour nous ! Nous y vîmes un cadeau du ciel et le poisson finit en grillade qui, accompagnée d’une mayonnaise maison fit sensation le soir même.

Vous ne pouvez que ressortir guéri d’un tel bain démarré et voilà, maintenant, c’est reparti. Demandez le programme :

Le plus urgent, préparer un show avec Régine et nous produire si possible ensemble avant qu’elle ne parte fin juin. Le ccf, le just4u, le Pen’art sont pressentis. Le village des arts aussi. Nous allons décider de tout ça très vite…
Le tout sur les chapeaux de roues, mes amis, car mon voyage au Vanuatu se précise. On me propose une tournée en Australie, au Vanuatu, à Tahiti, aux Iles Salomon (que j’ai toujours voulu connaître) et dans d’autres îles de ce qui est, vu de là où je suis actuellement, l’autre bout du monde. Je suis invitée à chanter en première partie de Kassav, c’est pas du jeu, voyez ? On a intérêt à être prêts.
C’est une autre sorte de gelée de goyaves, je vous jure ! Et bien évidemment, si Dieu permettait que cela se fasse, je vous emmène avec moi, par net interposé…

J’ai profité de ce voyage pour étrenner mon nouvel appareil photo, cadeau dont je vous parlais tantôt, et je vais vous montrer quelques images de cette jolie récréation, en commençant par les fleurs que j’ai photographiées en pensant à vous, à ce moment où je vous retrouverais en pleine forme pour continuer ensemble l’aventure de mes aventures.
Seulement, il faut que j’installe le logitiel, que je plonge les mains dans le cambouis technique que j’évite d’habitude, pour conduire les photos de l’appareil jusqu’à vous.
D’ici là, sachez que je travaille en ce moment même pour vous, et que cela vous console de devoir attendre.
A très vite donc…