Retour au Pays Natal : Lettre de la Martinique

En direct du Paradis !

Aaaaaaaah, la voici enfin ma belle Madinina, son soleil, sa douceur, sa beauté, son ti punch et son bondamanjak ! Et de l’amour comme s’il en pleuvait…

[Not a valid template]
Vous voyez le cocotier, là ? Dans une heure, je serai en dessous… Enviez moi !

Ces quelques lignes pour vous dire comment c’est bon de me retrouver chez manman, à De Briand, quartier de Fort-de-France et de mon enfance.

Il a bien fallu 8 décollages et atterrissages successifs pour nous y conduire, Mun et moi. Et oui, Dakar et Fort-de-France ne sont distantes que de 4000 kms. Mais sans ligne directe, il faut faire en 15 heures ce voyage qui n’en demande que 4. Et évidemment, les prix s’en ressentent. Aller de Dakar à Paris, ca coûte cher. Aller de Paris aux Antilles coute aussi cher. Deux billets par personne au lieu d’un, je peux vous dire que vous le sentez passer sur votre budget.

Mais là n’est pas la question. Il est question ici d’un retour qui se passe dans la joie des retrouvailles avec la famille pour commencer et avec les amis que je ne veux pas tarder à revoir.

Je déguste tout ça, en pensant à vous.

J’emmagasine des images, des sons, des odeurs et des goûts comme celui du piment le plus redoutable du monde selon mes papilles, le bondamanjak. Et je vous promets, un ti bo, dé ti bo, trois ti bo, certes, mais un seul ti punch avec beaucoup de miel et de citron, pour korer la grippe en même temps !

Je vous restituerai mes meilleures sensations ici et de visu, quand on se retrouvera à l’ombre de mes bien beaux souvenirs.

En attendant, voici pour vous des bises parfum coco-cannèle et vanille, tchioup !

Imaniyé qui se vautre dans la douceur des retrouvailles..

__________________________________________________

Image dans son contexte original :
erinde.centerblog.net/rub-*Iles-paradisiaque….