Dame Souris en rit encore !

La leçon de Dame Souris !

Historiette qui nous rappelle que nous devons garder l’œil ouvert sur nos proches et nous soutenir mutuellement. Krik ?…

maillons de chaîne

-Krak !
Dame souris regardant un jour à travers un trou dans un mur, vit un paysan et sa femme en train de déballer un paquet. Ah ah, se dit-elle en se léchant déjà non pas les babines, attributs de son ennemi, sieur chat, mais la moustache qu’elle avait fine et sensible, quelle nourriture pouvait-il bien contenir ? Mais hélas pour Dame souris, ce n’était ni un fromage tout frais, ni une bonne miche de pain, mais bien une mauvaise surprise qu’elle découvrit en s’approchant pour voir : une tapette mésésédam, une tapette ! Que pouvait-il arriver de pire à Dame Souris ? Cette tapette allait être mise n’importe où, avec un bel appât bien odorant qui la conduirait tout droit au piège et oh la la…Panique à bord ! Dame souris se mit à courir partout dans la ferme criant de tous côtés :
Anmwé, une tapette dans la maison, anmwé, une tapette dans la maison, anmwééé !… Yékrik ?
– Yékrak !

Compère Coq leva la tête, se gratta et dit :
Excusez-moi, Madame Souris, je me rends bien compte que c’est une grande inquiétude pour vous, mais c’est pas mon problème, moi ! Que voulez-vous que j’en fasse ?
La souris se tourna alors vers compère Cochon…
Oh, je suis désolé Dame Souris, mais avec tous mes problèmes, vous ne voudriez tout de même pas que je m’occupe aussi des vôtres ?!
La souris se tourna enfin vers Compère Bœuf. Mais celui-ci se moqua d’elle, carrément !
Oh la la, chère Dame Souris, mais c’est terrible, une tapette ?! J’ai vraiment un très très gros problème, là, je suis gravement en danger, n’est-ce pas ?

Finalement, la souris dut affronter la tapette toute seule.
La basse-Cour dort ?
– Non, elle ne dort pas !

Ne voila-t-il pas que dans la nuit, dans la nuit même mésésédam, on entendit un bruit dans la maison qui ressemblait à celui de la tapette se refermant sur une souris : Klap !
Wop, la paysanne se leva bien pressée pour courir voir ça ! Dans sa précipitation et dans le noir, elle ne vit malheureusement pas Compère serpent furieux que le bout de sa queue fut coincé dans la trappe. Compère serpent ne fit ni une ni deux, il mordit carrément la femme du paysan. On dut partir à l’hôpital. Yé mistikri !
– Yé mistikrak !

Malheureusement pour elle, la femme du paysan fut d’abord prise d’une forte fièvre. Or, comme tout le monde le sait, il est fortement conseillé de faire boire à quelqu’un qui a de la fièvre une bonne soupe au poulet. Le paysan prit donc sa hache et coupa le cou de Compère Coq, flap !
Malheureusement, la maladie continua et beaucoup de gens vinrent pour garder la malade. Le paysan dut tuer compère cochon pour nourrir tout le monde !
Son état se dégrada hélas et la femme mourut. C’est toute une foule qui débarqua pour l’accompagner dans sa dernière demeure et il fallait recevoir tous ces gens. Le paysan n’hésita pas et abattit Compère Bœuf aussi sec, il n’avait pas le choix, mésasédam, Krik !
– Krak !

Ainsi donc, la prochaine fois que vous entendrez dire qu’une de vos connaissances est aux prises avec un problème qui ne vous concerne pas, souvenez vous que lorsque un des nôtres est menacé, nous sommes tous en danger.
Car nous sommes tous, qu’on le veuille ou non, impliqués dans ce voyage qu’on appelle la vie. Yékrik ?
– Yékrak !
– C’est pris fin.

Photo : cyrillyrique.centerblog.net

2 comments on “Dame Souris en rit encore !”

  1. imaniye dit :

    Merci de l’avoir faite cette photo, par… faite pour notre histoire, n’est-ce pas ?
    Et Merci de ton indulgence et de ton talent
    Passionnément
    Imaniyé

  2. Cyrillyrique dit :

    Je viens de découvrir ma photo sur ta page…
    Comme une petite souris tu es venue dérober ma photo sans demander la permission ! lol ! Et j’en suis ravi !
    Trés joli texte !
    merci d’y avoir associé cette photo avec mon lien sur centerblog !
    à bientôt !
    Cyril

Comments are closed.