Le Sénégal de la jeunesse et de l’espoir

La jeunesse n’aime pas les vaincus…

Ne pas désespérer, jamais. Surtout pas du Sénégal.
Si aujourd’hui il nous montre un visage déprimé, regardons fermement cette jeunesse qui arrive et qui, demain, sans doute, lui rendra le sourire…

Jeunes Africains
De gauche à droite, de haut en bas : Daouda/Baïta, Batchi, Munyahni, Baïdam, Méramie/Yacine

« La jeunesse est une belle chose, non parce qu’elle permet de faire des bêtises, mais parce qu’elle donne le temps de les réparer ». Cette citation de Jean Bernard convient bien en l’occurrence pour symboliser tout le poids de l’espoir qui repose sur les épaules de la jeunesse africaine en général, et sénégalaise en particulier.

Hier je me plaignais de ce que le Sénégal souffre d’une situation où une génération l’a entraînée. Aujourd’hui, quand je vois ces jeunes et leur sourire, je ne peux m’empêcher de me dire que non, rien n’est perdu. Ils ont tout l’avenir devant eux pour refaire le monde, leur monde. Et pour réussir, à leur tour, leur vie, car « La jeunesse n’aime pas les vaincus » comme l’affirme si justement Simone de Beauvoir.

3 comments on “Le Sénégal de la jeunesse et de l’espoir”

  1. RiRo dit :

    Très belle photo

  2. Imaniyé dit :

    Tu as vu, hein…
    Si on n’a plus la force d’en vouloir pour nous, nous avons le devoir de continuer d’en vouloir pour eux, et avec eux…
    Comme j’aime l’Afrique du sourire de ces gosses là qui, soit dit en passant, sont les enfants de Tonton Tako !

  3. sdf dit :

    Magnifique image ! sans autre commentaire…

Comments are closed.