Top 3 des chansons qui se sont créées toutes seules !

Je crée, donc je suis…

 Mézami, quand on est fait pour quelque chose, tous les chemins y mènent et le mieux est de se donner entièrement. Mon conducteur, c’est l’inspiration qui me fait croire que je suis faite pour écrire des chansons, des histoires, des vérités peut être aussi. L’inspiration est ma source et mon moteur sans frein. Je l’ai écoutée parfois, et l’ai laissée faire. A d’autres moments, elle m’a  saisie, elle s’est emparée de moi et a fait de moi ce qu’elle voulait. Je ne fais alors rien d’autre que recopier ce qui s’est mis debout devant moi comme par exemple, ces quelques créations qui ne me doivent rien.

Debout devant la porte…
Un matin au réveil, je pose les mains sur le piano, quelque chose tombe sur moi. Une heure, sept couplets plus tard, Debout devant la porte m’a dit : coucou, me voici...
Toute l’histoire de cette naissance ici…
Les paroles des 7 couplets ici…

An ti moman selman…
Trois jours et trois nuits sous l’emprise de la mélodie d’une belle valse créole, qui me fait verser des larmes. Des paroles viennent et j’entend sa voix ! Je voudrais bien lui faire entendre tout de suite, avant même d’avoir fini, mais je ne peux la joindre. Pendant qu’elle chante dans ma tête, j’écris pour sa bouche trois couplets. Quand je termine, exsangue, après trois jours de fusion totale avec la musique, dans l’oubli de moi même et de mon environnement, on sonne à ma porte. C’est elle, Gertrude Seinin, aspirée et et téléportée par mon désir jusque là où l’attendait l’un de ses plus grands tubes.
Quel bonheur ce fut pour moi ! L’histoire An ti moman selman pouvait commencer.
Voir la dernière version par Maud Masse ici…

Pichonnen’w
Ce coup là, l’inspiration me prit par surprise… Je visite mon ami Ipomen Leauva, il me demande de lui écrire une chanson. Je ne promets rien car je ne compose pas sur commande. Vous savez, l’inspiration… Je demande à une amie de me gratter le dos, elle me pichonne. Le mot me revient en tête et je trouve qu’il ressemble à Ipo. Il me suit sans doute dans mes rêves car le lendemain, je me réveille, je prend un crayon et y’a un gars qui arrive, élégant et ganté, coquin et plein de classe pour avouer sa flamme et pichonner à tout va. Plus tard, Ipomen ayant d’autres projets, je la transformai pour moi. Et voilà !